AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Mise en marche !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 21/08/2013
Localisation : Au premier rang de la fight
Emploi/loisirs : Diriger le chaos
Humeur : Enjoué
Choses importantes : Alexey est une armoire à glace.
Il a une force surhumaine.
Toujours bien habillé.
Chef officiel des Baïmak's Kids.
avatar
Armoire à Glace
Alexey "Le Russe"
MessageSujet: Mise en marche !    Lun 30 Sep - 4:46

Presque deux mètres séparaient sa tête du sol. Son costume bien coupé le rendait d'autant plus intimidant. Sa coiffure, quasiment parfaite le rendait toujours plus inquiétant. Alexey alias "le russe" était un gros poisson. C'est comme tel qu'il pénétra le pub désormais mal-fâmé nommé "Douze Heures". Un bar connu et reconnu pour abriter les sans-le-sous et surtout les sans-papiers depuis maintenant quelques années. La Police y faisait fréquemment des descentes mais repartait, malheureusement, les mains vides dans la plupart des cas.

Aujourd'hui n'était pas propice à telle chose. En effet, le nombre de squatteur présent aujourd'hui étant tel que l'on pourrait croire qu'il y a un concert dans le bar. Ce qui, bien évidemment, n'était pas le cas. Soit ça, soit la préparation d'une rébellion de grande envergure. Ca n'était ni tout à fait vrai, ni totalement faux. Mais quelque soit la vérité, les habitants de Baïmak, quel que soit l'endroit où ils dormaient, pouvaient être inquiets.

Ajustant les formes de son costume, tirant légèrement mais fermement sa cravate, il se racla la gorge. Alexey allait annoncer la couleur, rencontrer certains de ses futurs soldats d' "élite". Peut-être même allait-il serrer des mains importantes... de gens de poids désirant, de leur coté, se faire un peu d'argent avec une participation de la même nature. Nombreux commerçant l'avaient déjà fait auparavant. Bien-sur, ce qu'ils vendaient n'était ni recommandable, ni tout à fait légal. Quoi qu'il en soit, chacun d'entre eux fut invité ce jour là. Il s'agissait d'une véritable réunion.

Le russe n'avait pas besoin d'une scène, il n'avait pas besoin d'un micro ni d'un verre à faire sonner. Rien. Il se contenta d'être au milieu de chacune des personnes invitées et d'autres qui désirent s'incruster dans l'opération, la fête, ou simplement le bar lui-même. " Vous me connaissez. " commença-t-il avec une voix d'une force que l'on lui connaissait bien. Il n'avait pas besoin de crier pour se faire entendre par qui que ce soit. De plus, une fois que ses mots raisonnèrent dans la pièce, chacun se tut et tendit l'oreille, sachant que chaque syllabe énoncée allait être d'une importance capitale.

Il observa chacun de ceux qui l'entouraient. Très proche les uns des autres, les gens se contentaient de rester debout. Il n'y avait pas assez de place dans l'établissement. Aussi accueillant soit l'endroit. Il débordait d'ailleurs littéralement, provoquant la sortie de certain et la frustration d'autres, coincés dehors. " Aujourd'hui est un grand jour. Nous considérons avoir main prise sur le nord de la ville. De ce fait... "

Le russe observa un moment de silence comme pour laisser chacun s'imaginer la suite. Comme pour les laisser mijoter leur propre idée, les laisser penser ce qu'il allait dire et écraser tout leurs espoirs. Pour certains d'entre eux, ce sera une délivrance. Car non, biensur, il était évident que tout le monde en ces lieux ne se trompaient pas. Nombreux étaient, même, ceux qui étaient dans le bon. Ceux qui savaient, qui se rendaient compte que...

" Nous partirons pour le sud dans les jours à venir. Santé ! " finit-il par leur dévoiler. La plupart des squatteurs, des russes n'ayant pas comprit le moindre mot qui aie été dit se contentèrent d'hurler leur joie avec énergie tout en dépensant ce qui leur restait de leur salaire après avoir payé leur loyer dans les squats ou les appartements miséreux en alcool. Bref, cette partie là du public n'était pas très intéressante. Certains hommes venus comme lui-même, en costume, se rapprochèrent de lui pour lui serrer la main, lui attraper l'épaule et commencer à discuter. Que ce soit d'argent ou de vengeance qu'ils ont envie de faire appliquer maintenant même à certains de leurs ennemis dans le commerce. Le russes les accueillait sans sourire, sans montrer la satisfaction que leur présence lui apportait.

Il ne pouvait s'empêcher de penser à ce que Billy penserait. Serait-il fier ? Comment penserait-il participer à ce qui semblait être l'oeuvre de Alexey et de personne d'autre. Celui-ci tenterait de lui garder une place en or et d'haute importance dans la guerre qui viendrait. Ceci... comme il le lui avait promis.


Dernière édition par Alexey "Le Russe" le Lun 25 Nov - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Capricorne Cochon
Messages : 6
Date d'inscription : 29/09/2013
Age : 22
Localisation : Le nord de la ville
Emploi/loisirs : Courir
Humeur : Mélancolique
Choses importantes :
Ksenia joue dans la catégorie "surhomme", sa rapidité est extrême et parfois invisible à l'oeil nu.

avatar
Enfant de Baïmak
Ksenia Komleva
MessageSujet: Re: Mise en marche !    Dim 13 Oct - 3:10

    Ksenia avait écouté le discours en fronçant les sourcils d'un air particulièrement concentré. Alexey avait une présence, c'était sûr et certain. Il faisait même un peu peur selon la toute jeune fille qui avait parfois du mal à lâcher son énorme front du regard. Mais cette fois-ci elle ne faisait pas du tout attention à l'inquiétant personnage mais à ce qu'il disait. Elle avait du mal à tout comprendre, déclarait-il ouvertement là guerre aux autorités ? Ksenia qui était du genre prudente commença à sentir une sensation de gêne l'envahir. Malheureusement elle n pourrait certainement pas reculer. Elle s'était "engagée" auprès des Baïmak's Kids, malgré cela elle avait tout de même du mal à se souvenir des raisons qui l'avait poussée à agir de la sorte. La jeune fille qui n'était pas du genre casse-cou ou quoi que ce soit d'autre avait rarement pensé à sortir de l'ombre... mais quelque chose l'avait bel et bien forcée à le faire et elle essayait de s'en souvenir. Oui... la vie misérable, la pauvreté, la faim, la peur, le froid. Ksenia ne voulait plus connaitre ça, ne voulait plus se sentir comme une des pauvresses russes trop nombreuses de Baïmak.  

    Les yeux rougis par ses pensées tournées vers sa vie qui était... invivable, elle serra les poings et les dents, le regard apparemment décidé. Non, elle savait exactement ce qui l'avait amenée à rejoindre les Baïmak's Kids, des choses qu'elle n'avait plus envie de connaitre ; comme tous ceux présents ce jour là. La colère l'avait atteinte alors qu'elle re-visitait de désagréables souvenirs en écoutant le représentant du groupe. À l'annonce de ce dernier, elle se leva d'un bond en même temps que tous les autres pour applaudir, les larmes aux yeux, ceux-ci emplis de haine et d'un air particulièrement décidé. Oui, elle voulait absolument quitter cette vie de seconde zone qu'on lui avait offert jusqu'ici. Elle était désormais prête à se battre pour obtenir son juste dû. Alors sans même réfléchir, elle cria en exprimant sa déterminations avec les autres russes qui, contrairement à elle, ne semblait pas comprendre le finlandais par Alexey mais plutôt le changement à venir. Du moins, tout le monde en espérait un.

    Alors que le groupe commençait à se disperser dans la salle, certains membres de ce dernier se dirigeaient vers Alexey afin de partager leur enthousiasme ou de lui montrer leur soutien. Ksenia les avait rejoint et attendait patiemment son tour, les yeux un peu perdus dans le vague. Le brouhaha infernal se faisait presque oublier alors qu'elle était plongée dans ses pensées. En réalité, la jeune fille était excitée comme une puce, elle avait hâte de pouvoir montrer qu'elle aussi pouvait se battre pour la cause qu'était la leur. Elle souhaitait, pour la première fois de sa vie, se battre pour elle et lutter autant que possible pour obtenir de quoi avoir une vie de meilleure qualité. Elle s'imaginait déjà totalement différente mais n'osait pas aller trop loin dans ses rêves, il ne valait mieux pas prendre le risque de finir déçue. Finalement, plus personne n'était devant l'adolescente et Alexey la regardait d'un air indifférent. Elle se redressa en clignant timidement des yeux avant de finalement prendre la parole d'un air décidé.


‹‹ Sachez que je suis de tout coeur avec vous ! Mon nom est Komleva Ksenia. ››


Dernière édition par Ksenia Komleva le Lun 28 Oct - 21:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 21/08/2013
Localisation : Au premier rang de la fight
Emploi/loisirs : Diriger le chaos
Humeur : Enjoué
Choses importantes : Alexey est une armoire à glace.
Il a une force surhumaine.
Toujours bien habillé.
Chef officiel des Baïmak's Kids.
avatar
Armoire à Glace
Alexey "Le Russe"
MessageSujet: Re: Mise en marche !    Dim 13 Oct - 16:17

Alexey avait le regard assez vide pendant ce moment de répit que l'on lui avait accordé. Une minute à peine, peut-être moins. Quoi qu'il en soit, certaines des personnes précédentes lui avaient proposé l'un ou l'autre accord et, surtout, des dons de diverses nature. Un nouveau bâtiment dans le nord avait été vidé pour pouvoir y mettre des squatteurs, avait dit un homme en costume. Celui-ci portait une jolie montre qui avait l'air de peser lourd autour de ses si petits bras. Il était maigre mais bien vêtu. À croire qu'il préférait faire des achats plutôt que de manger à sa faim. Quoi qu'il en soit, le dit bâtiment qui avait été offert aux Baïmak's kids avait un service de sécurité décrit comme très compétent. "Le russe" y voyait déjà son nouveau bureau alors qu'il lui serrait la main à nouveau.

Les gros bonnets, ou du moins ce qui semblait l'être, de cette ville se séparèrent d'Alexey et lui laissèrent donc la paix quelques instants. Celui-ci n'était pas fatigué, il ne s'ennuyait pas. Mais, cela-dit, il ne prenait pas non plus beaucoup de plaisir à faire le chef, le meneur de guerre alors qu'un gamin tirait les ficelles dans son dos. Cette pensée l'agaçait mais ce garçon l'avait amené jusqu'ici. Ce n'était pas grand chose que de lui être loyal en retour.

Une jeune femme s'approcha, l'armoire à glace qu'il était se redressa. Il était prêt à serrer sa main mais elle ne la lui présenta pas.

" Sachez que je suis de tout coeur avec vous ! Mon nom est Komleva Ksenia. " lui lança-t-elle.

Il ne fallait pas dire ce genre de chose à la légère, pensa-t-il en l'observant. Elle n'avait rien d'un soldat. C'était pour de ce genre de personne qu'il avait besoin, en ce moment. Peut-être avait-elle beaucoup d'argent ? Mais le nom russe éliminait probablement cette possibilité. Un sourire se dessina sur le visage de celui qui était décrit comme le chef du mouvement considéré comme une menace par tous et chacun.

Qu'allait-il faire d'elle ? C'était une question sans importance. Il pourrait se contenter d'hocher la tête, de la remercier et, ensuite, la laisser retourner à son verre de lait. Mais cette jeune femme, cette adolescente, cette petite fille qu'il pourrait briser en deux comme une stupide allumette dégageait quelque chose qu'un squatteur de base ne montrerait jamais. Elle faisait partie du mouvement, elle était totalement en accord avec les moeurs d'Alexey et du groupe. Ce n'était pas un vulgaire outil du quel on se servait en lui faisant peur ou en l'affamant. Elle, on pourrait la gâter, investir dans sa personne. Elle serait une arme, d'une manière ou d'une autre.

Son apparence pourrait faire de la publicité. Alexey pensait depuis un certain temps à investir dans une marque ou une autre, peut-être une marque sportive, histoire d'avoir une autre rentrée d'argent et, en plus... un contact avec le public. Car, avec tout cet argent sale qui rentrait dans ses poches, il devrait bientôt trouver un moyen de le blanchir.

" Enchanté Ksenia. " finit-il par lui dire. Il posa une main sur le haut de son bras, presque sur son épaule. Un geste destiné à être amical. Et ça n'était pas loin de la vérité. L'intérêt qu'il éprouvait pour ce petit bout de femme la rendait déjà plus importante qu'une bonne partie de personnes à ses yeux. " Quelles sont tes qualités, dis-moi ? Histoire que je puisse te donner un travail à ta hauteur. " lui proposa-t-il.

Il ne la connaissait pas de vue. Et pourtant, elle ne passerait pas inaperçue. "Le russe" en conclut donc qu'elle ne travaillait pas encore pour lui et lui offrait donc une opportunité de montrer ce qu'elle valait et à quel point elle en voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Capricorne Cochon
Messages : 6
Date d'inscription : 29/09/2013
Age : 22
Localisation : Le nord de la ville
Emploi/loisirs : Courir
Humeur : Mélancolique
Choses importantes :
Ksenia joue dans la catégorie "surhomme", sa rapidité est extrême et parfois invisible à l'oeil nu.

avatar
Enfant de Baïmak
Ksenia Komleva
MessageSujet: Re: Mise en marche !    Lun 16 Déc - 0:24

Ksenia était rassurée devant l'attitude amicale d'Alexey. Finalement elle pourrait peut-être se sentir bien parmi les Baïmak's Kids. Et elle espérait bien que cela se confirmerai car ne pas être à son aise au sein du groupe aurait été assez handicapant. Enfin, la jeune fille n'aurait pas non plus laissé cela l'entraver, sûrement. Elle voulait se rendre réellement utile alors c'est sûr que ce genre de sentiments n'étaient pas les plus importants. Mais si elle pouvait les avoir en bonus, c'était avec plaisir ! Et même si Ksenia ne savait pas spécialement ce qu'Alexey pensait d'elle, elle avait l'impression qu'il s'intéressait à elle. Cela la soulageait vraiment.

La jeune fille sourit au "leader" des Baïmak's Kids. Elle se mit alors à réfléchir à toute vitesse. Elle ne savait pas vraiment quoi lui répondre. Elle avait tellement peur de le décevoir par sa réponse ! Ksenia voulait absolument prendre une sorte de place importante parmi eux afin d'accomplir tous ses objectifs. Elle savait pertinemment qu'elle devrait se contenter de ce qu'on lui offrira mais elle ne pouvait s'empêcher de vouloir impressionner. Alors que devait-elle faire, lui balancer sa biographie à la figure ? sûrement pas... Et puis si on y pensait deux secondes, Ksenia n'avait pas énormément de talents. C'était même plutôt décourageant. La jeune fille avait son don, bien évidemment. Mais elle avait vraiment peur que cela ne suffise pas. Après tout, il y avait un tas de personnes en ville avec des pouvoirs qui dépassaient nos rêves les plus fous ! Alors pourquoi s'intéresserait-il à elle ? Ksenia savait que ce manque de confiance en soi pourrait lui être fatal. Elle décida alors de redresser la tête et de lui répondre. Après tout, elle était ce qu'elle était ;  la jeune fille n'allait pas commencer à inventer n'importe quoi. Seul Alexey pourrait lui dire par la suite si elle pouvait se rendre utile.

‹‹ Eh bien... commença-t-elle sur un ton hésitant avant de reprendre, J'ai un don depuis toujours. Il n'est pas officiel, non reconnu par les autorités.... enfin, vu que je ne suis moi-même pas répertoriée à Baïmak. elle s'interrompit, pas totalement sûre de la justesse de ses paroles qui n'étaient d'ailleurs que des bredouillements. Ma mère disait que je suis une surhomme. En effet, j'ai une rapidité bien au dessus de la moyenne. Que ce soit pour courir ou pour esquisser un simple geste, ma vitesse est extrême. Il est même parfois impossible de me voir. ajouta-t-elle en espérant être convaincante. Si mon don peut vous être utile ou si vous pensez qu'il est assez intéressant, je serai ravie de le mettre à vos service. ››
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 21/08/2013
Localisation : Au premier rang de la fight
Emploi/loisirs : Diriger le chaos
Humeur : Enjoué
Choses importantes : Alexey est une armoire à glace.
Il a une force surhumaine.
Toujours bien habillé.
Chef officiel des Baïmak's Kids.
avatar
Armoire à Glace
Alexey "Le Russe"
MessageSujet: Re: Mise en marche !    Jeu 19 Déc - 5:48

Alexey resta sérieux en écoutant Ksenia. Il manquait de gens comme elle, que ce soit pour les raisons auxquelles il avait pensé jusqu'alors ou pour le simple fait qu'elle aie l'un de ces dons en vogue en ce moment. Il croisa les bras en réfléchissant à une quelconque mission qu'il pourrait lui donner pour la mettre à l'épreuve car il n'était pas non plus assez intéressé que pour la croire sur parole. Le besoin qu'il ressentait à recruter ce genre d'individu était important mais pas assez pour une quelconque prise de risque. En effet, il considérait toujours avoir la main prise sur le nord de la ville ainsi que sur le reste, d'une manière un peu plus subtile.

Il lui fallait donc rapidement montrer à la jeune demoiselle qu'elle avait été entendue et qu'elle avait fait le bon choix en ne s'opposant pas à la force du russe qui est en marche dans chaque rue froide de Baïmak. Même si c'était probablement lui qui l'avait amenée dans cette ville, elle aurait toujours pu se retourner contre sa généreuse personne. D'ailleurs, il n'avait aucun souvenir de son visage, peut-être n'était-elle pas passée par lui ? Peut-être n'a-t-il pas été un acteur actif de l'affaire la concernant. Peut-être même son histoire était-elle plus compliquée que tout ça, plus intéressante...

Bref, la curiosité piquée à vif par sa propre réflexion, le russe faillit claquer des doigts lors du déclic. Il avait trouvé ce qu'il pourrait lui confier. Une course. Quelque chose de pas trop important et en même temps primordial dans ce genre de business.

" Viens demain aux squats qui se trouvent dans la zone industrielle. Elle est pratiquement vide, je suppose que tu sauras trouver ça. Je suppose que tu sauras me trouver. Je pense avoir quelque chose pour toi. " lui dit-il, sans le moindre signe révélant la moindre émotion sur son visage.

Il n'avait pas le coeur à l'ouvrage, seulement le tête. Il se fichait éperdument du résultat de cette affaire précise. Il voulait juste qu'on ne vienne pas l'arrêter, il voulait juste voir l'argent rentrer. Et, jusqu'à présent, Ksenia ne faisait pas partie de ce qu'il voulait. Que ce soit de près ou de loin, Alexey ne ressentait rien de plus que de la curiosité par ce qu'il croyait être une simple gamine qui court très vite. Quoi qu'il en soit, il avait à faire avec tout le monde qu'il restait encore à charmer ici.

" Vers dix heures du matin. À demain. " lui dit-il donc avant de se retourner vers quelqu'un qui semblait bien plus important. Quelqu'un à qui il tira un sourire, à qui il serra la main.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mise en marche !    

Revenir en haut Aller en bas
 

Mise en marche !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme
» Haiti en Marche - Présidentielles 2010: sont-ce les premières escarmouches?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En Quarantaine :: La Ville de Baïmak :: Ville-Nord :: Bar "Douze Heures"-