AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Repas de roi, hebdomadaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 21/08/2013
Localisation : Au premier rang de la fight
Emploi/loisirs : Diriger le chaos
Humeur : Enjoué
Choses importantes : Alexey est une armoire à glace.
Il a une force surhumaine.
Toujours bien habillé.
Chef officiel des Baïmak's Kids.
avatar
Armoire à Glace
Alexey "Le Russe"
MessageSujet: Repas de roi, hebdomadaire.   Ven 7 Mar - 1:14

Un homme de grande taille au costume bien coupé traversait la rue, se dirigeant vers le restaurant qui allait pouvoir profiter de sa présence et de ses dépenses pour son souper d'aujourd'hui. Sa cravate rouge attirait le regard de certains inconnus, Alexey était pourtant quelqu'un d'à peu près banal à le tenue normale. Tout était calculé. Sa tenue, son attitude, ses pensées millimétrées faisaient ce qu'il était, un dirigeant, un meneur.

Et pour cause ; il est le dirigeant en chef de l'un des groupes de criminels les plus renommés de la ville. Il considérait certains de ses concurrents comme relativement important, mais ce n'était là que de la modestie mêlée à une stratégie défensive et un peu d'intelligence. Car il était intelligent de ne jamais sous-estimer ses ennemis... même s'ils étaient aussi idiots que la plupart des Rebelles ou aussi simplets que les officiers de police. Ces agents étaient prêts à tout pour arrondir leurs fins de mois. En général, sortir quelques billets arrangeait les problèmes, conflits, que lui et son groupe pouvaient avoir avec eux.

C'est donc le "Joli couvert" qu'avait choisi le russe aujourd'hui. Il s'agissait d'un restaurant familial à la cuisine très propre et aux chefs dont les cheveux commençaient à blanchir. De ce qu'il en avait apprit, le menu n'avait pas changé depuis l'ouverture de l'établissement qui datait à plusieurs dizaine d'années. Les critiques, à l'époque où ce genre de chose importait aux habitants de Baïmak, n'étaient jamais vraiment en faveur de leurs créations mais ça n'avait jamais mis à mal leur commerce. Alexey ne savait rien de ça, étant donné son arrivée tardive dans cette ville et son désintérêt pour ce genre de dires. Cela dit, l'odeur de pâte fraîche le ravit et le convainc de rentrer de prendre une table ici.

Sur la route des étangs à la zone des restaurants, il avait, comme à son habitude, donné des tâches à certains des squatteurs qui lui devaient du travail pour avoir payé leur loyer en retard. Bien que les entrepôts étaient des endroits où, à priori, personne ne voudrait dormir, ceux-ci étaient en général assez satisfait d'en payer cette fortune. Quoi qu'il en soit, les trois hommes à qui il avait donner des tâches lui devaient bien ce service.

Celui-ci était d'aller visiter Arno Bologgi, propriétaire de "Bologgi Mesa", un restaurant à peu près italien et marchant du tonnerre, même après la quarantaine. Celui-ci avait refusé la "protection" du russe il y a de ça une semaine... probablement sans savoir ce que cela lui couterait. Mais c'était ça, le business. Alexey faisait une offre aux commerçants et ceux-ci faisaient leur choix. En fonction de celui-ci, il réagirait... rien de personnel là-dedans.

Le serveur était arrivé à la table du chef officiel des Baïmak's Kids. Il l'avait salué et demandé ce qu'il prendrait à manger pour cette belle soirée.

" Je commencerai par une soupe. Celle-ci. " fit-il en désignant un paragraphe du menu du doigt. " Accompagnait du plus frais de vos pains, merci. " termina-t-il en plaçant sa serviette dans le col de sa chemise, desserré au préalable, en guise de bavoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Lion Rat
Messages : 8
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 21
Humeur : Veut ma couette !~
avatar
Petit perdu
Giovanni Stray
MessageSujet: Re: Repas de roi, hebdomadaire.   Mar 11 Mar - 22:24

Dans la soirée,
Au moment du repas du fauve.


La porte du restaurant s'ouvrit sur une grande silhouette chaudement vêtue. Une longue écharpe banale s'enroulait plusieurs fois autour du cou du visiteur s'accordant avec les autres vêtements de couleurs sombre et de sports. Des gants noirs habillaient les mains de cette personne qui n'avait rien pour mettre à l'aise si ce n'était pour le grand sourire qui illuminait le visage. Une serveuse qui passait par là lui sourit en retour tout en le saluant. Il fit de même avant de s'avancer dans la salle.
Pour une mauvaise soirée sans plus comme celle-ci, le visiteur trouvait que la salle était assez bondée même si presque deux tiers des chaises étaient prises. Les quelques fois qu'il visitait les lieux c'était à l'ouverture ou à la fermeture. Il avait ses raisons de passer à ces heures autre que la foule. La foule ne le dérangeait pas. Il pense qu'on est toujours plus anonyme au milieu de plein de gens que seul chez soi, à l'abri des regards.
Il regarda par la porte vitrée la pluie qui tombait doucement, assez fine mais qui mouillait quand même. Il avait un peu de rosée sur ses vêtements d'ailleurs. Il décida donc de s’asseoir à une table loin des fenêtres donnant une vue triste. Il s'assit alors à la table juste à coté de celle où un homme à la cravate rouge s'était assis. Mais le visiteur ne fit pas attention à cet homme, il ne l'avait pas vraiment remarqué, plus concentré sur le repas qu'il allait venir. Alors qu'il venait de finir de s'installer, un des commis en cuisine qui vint le saluer, chose qui ne se fait pas souvent.

" Tient, si ce n'est pas Stray Cat ! Que viens tu faire ici ? "
" Quelle question ! Manger bien sur. Et pour cela j'ai même de l'argent ! "
Giovanni sorti d'une poche de son manteau quelques billets et les secoua doucement en riant.
" Hey. Chais pas si ça va suffire ça mon gars. "
" Bah, si ça suffit pas, apporte moi juste une p'tite portion de ton ragoût, il est toujours délicieux."
"Sinon, tu les sors d'où tes billets ?"
" J'viens de finir un boulot à la 'Bologi mesa' il ya moins de 5 minutes. J'ai du courir pour arriver ici. Et j'allais pas quand même manger au restaurant où j'ai reçu ma paye, non ?"
" Pourquoi t'es si pressé ? Et c'était quoi ce boulot ?"
" Pourquoi si inquisiteur ce soir mon ami ?"
" C'est juste que c'est rare de te voir ici avec des billets. Curieux, c'est tout."
" Nettoyage. Mais en plus de la poussière, des pies se sont rajoutées. Du coup, j'suis en retard. J'ai mon p'tit rendez vous à la télévision qui m'attend, je ne veux pas raté ma série mais quand je peux m'offrir un bon repas ... difficile difficile !"
" Ah ah ! bon, je vais t'apporter ça de suite."

Giovanni regarda le commis repartir en cuisine et souriant et rangea ses billets. Toutefois, sont coude heurta l'épaule de son voisin de derrière, l'homme à la cravate rouge.

" Excusez moi, je suis d'une maladresse parfois. Bon appétit. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 21/08/2013
Localisation : Au premier rang de la fight
Emploi/loisirs : Diriger le chaos
Humeur : Enjoué
Choses importantes : Alexey est une armoire à glace.
Il a une force surhumaine.
Toujours bien habillé.
Chef officiel des Baïmak's Kids.
avatar
Armoire à Glace
Alexey "Le Russe"
MessageSujet: Re: Repas de roi, hebdomadaire.   Mer 12 Mar - 18:11

La soupe demandée n'arrivait pas. Pourtant, la plupart des gens travaillant dans cet établissement savaient qui il était. Ils savaient qu'il ne fallait pas le faire attendre. Ils savaient que le russe était rancunier et que, même si il était des plus calmes et plus polis en apparence... il était quelqu'un de fort et violent. Appelé "le russe" par ses confrères et le peu de média qui faisaient du bruit dans la ville, il était plus ou moins respecté par ceux qui avaient leurs propres business dans la ville. Le centre n'avait pas encore eu beaucoup affaire à lui mais cela commençait... petit à petit. En effet, le propriétaire deu " Joli Couvert " avait permis qu'Alexey s'installe ici. Il avait été le premier à accepter la protection qu'il lui offrait en échange d'un pourcentage sur ses déjà maigres bénéfices. Ceux qui n'avaient pas peur n'acceptaient pas. Ils étaient encore nombreux dans les environs, mais le russe changerait les choses, s'était pour bientôt.

Un inconnu se mit à discuter avec l'un des commis du restaurant. Chose peu commune, si bien qu'elle faillit faire réfléchir l'armoire à glace qu'était le chef des Baïmak's kids. Son intérêt pour le jeune homme se confirma lorsqu'il l'entendit parler de l'établissement qui sera sa victime du jour : Bologi Mesa. Alexey contenu son sourire vainqueur et repensa à sa soupe qui brillait par son absence.

Il leva la main légèrement et s'apprêta à faire entendre son mécontentement quant à l'attente beaucoup trop longue de cette pourtant très simple soupe :

" Pardonnez-moi mais je n'ai pas beaucoup de... "

Il fut bien malheureusement interrompu par cet inconnu lui ayant, cette fois, tapé l'épaule. Celui-ci était grand (même si il était loin du 2 mètre du russe) et tout sourire, contrairement à Alexey en ce moment précis. Il garda tout de même le silence, attendant -bien entendu- les excuses du jeune homme. Et elles ne se firent pas prier :

" Excusez moi, je suis d'une maladresse parfois. Bon appétit. " lui dit-il donc. À quoi Alexey se contenta d'hocher la tête en ajoutant un " Pas de problème. Ce sont des choses qui arrivent... ".

Un sourire lui échappa lorsqu'il deux voitures de police se frayèrent un chemin rapide dans la rue des restaurants. Leurs sirènes retentirent lors de leur passage. L'homme à la cravate rouge était le seul à être au courant de ce qui se passait. En tout cas, de ceux qui avaient une table à ce restaurant. Il lança un regard au propriétaire de l'établissement qui était assit à une table pas loin. * Ce sont des choses qui arrivent... * se répéta-t-il à lui-même, triomphant. Il considérait ça comme une secrète vengeance, pensant au fait que le jeune homme ne travaillerait probablement plus au Bologi Mesa.

Et, comme pour se nettoyer la conscience, il offrit même à cet inconnu de lui payer son repas, utilisant pour prétexte le fait qu'il avait l'air très désolé de l'avoir bousculé.

" Sincèrement, asseyez-vous, profitez de votre repas. C'est moi qui régale. " fit-il, son sourire toujours aux lèvres et son bras désignant la table d'un geste vague.

Sa soupe arriva enfin et il la dégusta avec envie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Repas de roi, hebdomadaire.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Repas de roi, hebdomadaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Repas du tournoi
» Réflexion autour d'un repas [PV]
» Un bien beau repas satisfaisant [Rp terminé]
» Repas triste
» Eviter de se sentir ballonné après les repas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En Quarantaine :: La Ville de Baïmak :: Centre-Ville :: Restaurants-