AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Sous les pavés, la place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Capricorne Rat
Messages : 44
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 21
Localisation : sous le grand quartier/ galerie abandonnée
Emploi/loisirs : négociation/espionnage
avatar
Citoyenne curieuse
Hood
MessageSujet: Sous les pavés, la place   Jeu 6 Mar - 11:58

Sous les pavés, la place


Dans un dédale de cave abandonnées, quelque part au nord de la ville, le marché noir battait son plein. Il s’agissait d’une véritable halle sous la ville, des centaines de mètres carrés de souterrains aux murs de briques, à la voute en arc-boutant et au sol pavé, recouvert de poussière. Il avait suffit d’abattre quelques murs qui séparaient les caves et les anciennes caves murées de maisons mitoyennes pour que l’endroit soit assez vaste pour accueillir le marché. De plus, même si l’endroit était souterrain, on pouvait y entrer depuis une douzaine d’endroits différents, à condition de savoir où il se trouvait. Mais, depuis que le petit commerce n’était plus la priorité de la police, le nombre de clients augmentait sans cesse et le marché se tenait de plus en plus souvent. Chaque fois à un endroit différent, bien sur, mais on revenait souvent aux meilleurs places. Et celle-ci allait en faire partir. Hood était contente de sa trouvaille, à la fois discrète et facilement accessible grâce aux transports en commun. Et il restait des murs à abattre pour s’agrandir, quand le marché aurait prit de l’importance.

Certains marchands dévoilaient leurs étals à la vue de tous, d’autres les masquaient sous des voiles, les plus en dehors de la loi les gardaient sur eux, dans l’ombre de leur manteau, et il fallait l’œil d’un criminel pour les différencier des acheteurs. Quelques-uns, ceux avec les étals, annonçaient leurs produits et leurs tarifs à la criée, comme dans les marchés de la surface, mais la plupart gardaient le silence. Le chuchotis des tractations se réverbérait sur les fondations de pierre comme le murmure des vagues sur la grève. On pouvait tout acheter ici, tout vendre à condition de payé une commission raisonnable aux "organisateurs". Il y avait des denrées alimentaires sur les étals, des vêtements de contrefaçon ou d'autres marquent que celles tolérées par MC, des drogues, des produits chimiques et, bien sur , des armes. Celles-ci étaient néanmoins rares, la demande dépassant de très loin l'offre et à des prix prohibitifs. Le blocus était particulièrement sévère avec les armes à feu.

Adossée contre un mur, Hood surveillait le tout tandis que ses hommes parcouraient les caves ou restaient à leur poste. Ils étaient trop peu nombreux et mal armés à son  goût mais néanmoins suffisamment pour que l’on ne se risque pas à les défier. Elle portait son masque habituel mais avait remonté les lunettes sur son front, sous son capuchon car, dans la pénombre ambiante, la faible teinte des verres l’empêchait de bien voir le visage des passants. Le masque complet, avec ses lunettes qui renvoyait au vis-à-vis son portrait déformé et le masque qui déformait la voix tout en lui laissant son volume et son intonation, marquait les esprits et elle le savait. On avait commencé à voir apparaitre des "portraits", tagués sur les murs de la ville. C'était bien. Se faire un nom permettait d'ouvrir certaines portes.  
[/color]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Partout
Emploi/loisirs : Surprendre les autres
Humeur : Jouette
Choses importantes :
Le PNJ Mystère est joué par les administrateurs. Il incarne au choix un des PNJs-Prédéfinis et s'incruste parfois dans vos RPs. Vous pouvez lui envoyer un mp pour lui demander d'y intervenir si vous le souhaitez.

avatar
Petit perdu
PNJ Mystère
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Mer 12 Mar - 21:01

Bobby "TT" était un personnage important dans le marché noir. Il connaissait Hood et à peu près toutes les personnes en valant la peine dans ce monde à la fois caché et très important dans une ville fermée sur le monde extérieur. Il était plus considéré comme un très bon acheteur plutôt qu'un vendeur, fournissant exclusivement les membres du gang des Baïmak's Kids. Il était considéré comme un bon plan sur pattes pour la plupart de ceux qui avaient installé leurs stands ici étant donné que, lorsqu'il achetait, c'était en très grande quantité. De la nourriture importée de Russie, des vêtements pas chers, des choses de la vie de tout les jours.

Mais ses achats qui faisaient de lui le personnage qu'il était concernaient les produits illicites. En majeure partie de la marijuana et de la cocaïne et, en plus petite quantité -toutefois toujours importante- des drogues plus dures et plus spécifiques telles que le LSD, l'extasie et nous en passons.

Il fréquentait le marché de manière quotidienne en tant que représentant de son gang auquel il devait tant. Il passait les commerces des uns et des autres tel un simple client dans un supermarché jusqu'au moment où il posa son regard sur l'un des hommes portant le symbole de Hood. Qui, en ce moment, faisait pas mal parler d'elle. Le fait qu'elle aie des hommes portant sa bannière révélait que c'était une bonne période pour elle. Et, TT se devait bien de l'admettre, il n'avait aucune idée des raisons pour lesquelles les gens lui accordaient un intérêt aussi intense.

Il avança donc plus loin à la recherche de cet étrange personnage masquée et la découvrit enfin. Il s'agissait de quelqu'un d'à priori banal, dans son déguisement. Rien qui ne pouvait éveiller la moindre crainte chez Bobby. Même si il était probablement surveillé alors qu'il s'approcher d'Hood, il garda le sourire, sa pêche habituelle.

" Hellooooooow Hoody-Hood ! " fit-il, plein d'entrain. Il savait qu'il ne la connaissait pas assez pour lui donner un quelconque surnom. Mais cela ne lui importait que très peu, il lui lâcha donc son salut en se bougeant dans sa direction, comme dansant dans le flow de ses paroles et de sa bonne humeur.

" Le business fonctionne, je vois !! " lui dit-il, soulignant ses paroles d'un regard lancé à quelques-uns des hommes qui entourait la jeune femme. " C'est quoi ton secret, si tu en as un biensûr. " fit-il, tout sourire. Dévoilant ainsi ses dents d'or.

Il ne savait pas trop à quoi s'attendre de part cette femme ou cet homme mystérieux. Tout ce qu'il savait, c'est qu'elle lui inspirait la froideur du nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Capricorne Rat
Messages : 44
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 21
Localisation : sous le grand quartier/ galerie abandonnée
Emploi/loisirs : négociation/espionnage
avatar
Citoyenne curieuse
Hood
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Jeu 13 Mar - 18:10

Sous les pavés, la place



Une grande silhouette , d’un certaine âge, habillé plus vif que ce que dictait le bon goût se promenait entre les étals depuis un bon moment. Il ne choquait personne et faisait pratiquement partie du décors, au même titre que les garde du corps armés ou que ses propres « gardien de la marche» comme elle se plaisait à les appelés. Ils n’étaient pas là pour maintenir la paix ou le calme, pas plus que pour garantir la sécurité de quiconque. Simplement pour s’assurer que rien ne viendrait entraver la bonne marche du capitalisme de sous le comptoir. Ils avaient d’ailleurs pour consigne de e pas réagir lorsque deux gars se prenaient le bec, tant qu’ils ne touchaient pas au marchandises et ne gênaient pas les autres acheteurs. Un type aurait pu se faire abattre sous leurs yeux qu’ils n’auraient pas réagit, si ce n’est pour trainer le cadavre hors des pieds.

Il s’approcha en braillant “Hoody-Hood!”, aussi discret qu’une part de cake au milieu d’une réunion weight-watcher. Cependant, cela tenait autant à son comportement qu’à sa personne même. « Hoody » ne releva pas Bobby « Trouves-tout » avait choisis le style haut en couleur et elle le respectait, d’autant qu’il parlait sur le même ton à tout le monde en ville.

« Bobby T.T »

Une constatation plus qu’un véritable appel mais dans le jeux auquel ils prenaient part, elle avait choisis un tout autre rôle que celui du bouffon du roi. En réponse à son salut, elle inclina vaguement la tête en guise de salut. . Et puisqu’il ne se gênait pas pour la tutoyer, elle n’allait pas se priver de ce plaisir. Œil pour œil.

En réponse à un signal muet, son lieutenant faute-de-mieux fit s’éloigner les deux hommes qui l’accompagnait, prêt à recevoir des hommes, hors de portée d’oreille.

« Les secrets sont faits pour être tus. Mais tu n’es pas là pour un leçon de commerce, je me trompes ?»

Au final, tout tourne autour du business, surtout dans cette ville, surtout SOUS la ville , et en particulier lorsqu’il s’agit de Bobby. Et, oui, son business marchait bien. Assez pour attirer l’œil, trop immatériel pour attirer la convoitise. Certes, elle possédait des armes, mais un éventuel acquéreur se serait vite rendu compte qu’il lui en coûterait moins de l’engager plutôt que de les voler. Plus que ses molosses, c’était ça, sa garantie [/color]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Partout
Emploi/loisirs : Surprendre les autres
Humeur : Jouette
Choses importantes :
Le PNJ Mystère est joué par les administrateurs. Il incarne au choix un des PNJs-Prédéfinis et s'incruste parfois dans vos RPs. Vous pouvez lui envoyer un mp pour lui demander d'y intervenir si vous le souhaitez.

avatar
Petit perdu
PNJ Mystère
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Jeu 13 Mar - 20:58

" Non... non, en effet. " fit-il, faisant passer sa langue sur ses dents après ses propos. L'ambiance, que ce soit dans sa tête ou entre les deux personnage se faisait plus froide encore qu'elle ne l'était déjà. Pourtant, les mercenaires armés s'étaient écartés, laissant de la place à Bobby "TT" pour respirer tranquillement. Il s'était figé, les bras le long du corps, cherchant la manière de laquelle mettre son affaire sur la table... la raison pour laquelle il était là.

" Le russe, et pas que lui, a remarqué que pas mal de gens armés traînaient dans les rues. Ca a fait du bruit dans la gare et même au commissariat de police. " fit-il finalement. Il marqua une pause dans ses propos pour donner un coup d'oeil sur ce qui l'entourait.

" Tu t'es bien installée ici... t'as bien des regards sur toi... Hoody-Hood. " rajouta-t-il. Il avait répété son surnom affectueux avec un air de défi, cette fois. Il sous-entendait que le russe et les Baïmak's kids la surveillaient de près. Et pour cause, les gens armés courraient les rues maintenant et, étant donné que le russe n'importait pas d'armes, la seule coupable semblait pouvoir être Hood. Or, à Bobby et son gang, cela ne plaisait guère de voir que la plupart de leurs ennemis et concurrents portaient l'arme à la main... contrairement à eux.

Leur nombre restait leur plus grand atout. Malgré toutes les armes du monde, pas même la police n'avait les effectifs pour les arrêter. Mais il restait pour eux très dangereux de voir se former de petites bandes armées jusqu'aux dents semer la terreur dans les rues de Baïmak. Ils ne voulaient en aucun cas que cela arrive.

" L'exclusivité. C'est pour ça que j'suis là. "

Bobby était plus intelligent que ne l'était le russe. Il se croyait même plus malin que ne l'était Billy lui-même. Et, l'ayant prouvé maintes fois maintenant, il se sentait confortable dans le rôle de médiateur. Il ne partirait pas d'ici sans savoir que lui et les siens n'ont rien à craindre des clients de cette femme masquée. La proposition qu'il avait pour elle était donc de lui acheter toute sa marchandise. Cela lui assurait de gagner autant d'argent qu'elle en veuille et, en plus, de s'épargner bien des problèmes avec les Baïmak's kids. Car on était dans le nord de la ville et que le nord de la ville leur appartenait. Pas même la police n'y faisait une ronde l'esprit tranquille. Pas un commerce ne poussait ici sans qu'ils le permettent.

Malheureusement, les fortes têtes sortaient de partout en ces temps troublés. Et Hood et ses compères en étaient tous. Ils n'étaient pas effrayés à l'idée de faire la guerre à Alexey. C'est donc le joli sourire de Bobby qui devra faire en sorte que la relation entre ces deux groupes reste stable.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Capricorne Rat
Messages : 44
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 21
Localisation : sous le grand quartier/ galerie abandonnée
Emploi/loisirs : négociation/espionnage
avatar
Citoyenne curieuse
Hood
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Dim 16 Mar - 10:59

Sous les pavés, la place


Le nombre d’arme en circulation avait drastiquement augmenté, ces derniers temps. Si bien que les Baimak’s kids n’en avait plus l’exclusivité que leur avaient auparavant assurer leur suprématie économique et leurs contacts avec les immigrés qui en amenaient parfois avec eux. Cette augmentation tenait simplement au fait que ces temps derniers, depuis son  arrivée en fait, les contrôles aux frontières s’étaient étrangement relâchés.

Ce changement n’avait pas passé inaperçue et Hood se savait surveillée. A chaque fois qu’elle bossait, il y avait toujours un gars ou l’autre pour essayer de la filer. Jusqu’à présent elle avait toujours pu les semer, la preuve en était qu’on était pas encore venu l’emmerder lorsqu’elle ne le voulait pas. Elle ne doutait pas qu’un jour le masque cesserait d’être une protection mais espérait que, d’ici là, il deviendrait une marque de terreur.

Vigdis avait conservé de nombreux contacts hors de la ville. Pas vraiment des amis, mais des gens qu’elle connaissait depuis suffisamment longtemps pour savoir ce qu’elle pouvait leur demander. Et qui la connaissait assez pour savoir qu’elle n’avait pas besoin de tricher et payait rubis sur l’ongle, d’autant plus que tout se vendait au quadruple du prix, dans le marché noir et dans Baïmak en général. A cause du blocus, les armes ne pouvaient s’obtenir que via la contrebande. Même pour la police, c’était la croix et la bannière pour faire importer des munitions. La MC s’en sortait mieux, mais répugnait à abandonner son monopole.

« Propose leur les meilleurs prix : les armes sont à toi. Je n'en vends pas. »

Elle indiqua d’un geste les munitions disposées sur une table à tréteaux, non loin de là. C’était vrai, elle ne vendait ni n’achetait aucune arme. Elle faisait bien mieux que ça : elle gérait tout le commerce et touchait une commission, en nature ou en liquide pour d’autres types de produits qui ne lui étaient guère utiles.  Mais cela il le savait sans doute, même si les formalités et les détails étaient maintenus secrets .

« Discutons, je peux sans doute faire ton bonheur Bobby. »

Vigdis n’aimait pas discuter affaire debout au milieu de l’agitation, cela lui donnait une impression d’amateurisme. A la place elle le mena vers une alcôve isolée par un morceau de toile. La petite pièce faisait partie d’ une ancienne cave mais  l’ancien sous sol avait été divisé et muré. Plusieurs briques avaient été descellées, on avait installé une table et quelques vieilles chaises trouvées là ainsi qu’un tabouret métallique sur lequel elle prit place. Les pieds de la vieillerie produisirent un raclement aigu, désagréable à l’oreille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Partout
Emploi/loisirs : Surprendre les autres
Humeur : Jouette
Choses importantes :
Le PNJ Mystère est joué par les administrateurs. Il incarne au choix un des PNJs-Prédéfinis et s'incruste parfois dans vos RPs. Vous pouvez lui envoyer un mp pour lui demander d'y intervenir si vous le souhaitez.

avatar
Petit perdu
PNJ Mystère
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Mar 18 Mar - 1:15

Bobby "TT" haussa les sourcils a la vue de l'attirail de guerre que lui proposait d'emporter Vigdis. Il s'agissait là d'une bonne pioche mais il fallait rester sur ses gardes. En effet, si ce n'était pas elle qui vendait, c'était quelqu'un d'autre. Elle se devait probablement de partager les bénéfice avec le fournisseur étant donné qu'elle servait là d'intermédiaire. Bien que "Trouve Tout" n'avait pas beaucoup de remords, il désirait faire son travail avec sérieux. Bref ! Il lui fallait en savoir plus sur l'origine de cet équipement (que ce soit les armes en tant que telles ou même les simples munitions).

Il se laissa pour le moment guider par Hood vers cette petite pièce que l'on lui présentait comme étant un endroit plus approprié à la conversation qui suivrait. Aux yeux du représentant des Baïmak's kids, il s'agissait plus d'une cachette à torture. Peu décorée, sans fenêtre (bien entendu), cela ressemblait à une pièce quelconque, de celles que l'on ne peux décrire après s'être fait battre à mort par des hommes cagoulés. Il passa la main sur le bas du visage et faillit rire en jetant un regard sur Hood qui était bel et bien masqué, donnant un peu de crédit supplémentaire à son impression première sur la pièce.

Elle s'assit sur un vieux tabouret métallique qui émit un son fort désagréable lorsqu'elle le bougea pour l'accommoder à la table. La faible lumière donnait une ambiance de salle d'interrogatoire... ou peut-être était-ce celle d'une table de jeu clandestine, Bobby ne savait trop encore très bien. Il fit quelques tours sur lui-même avant de s'asseoir, lui aussi. Il était plus bas en hauteur qu'elle sur son tabouret et s'affala dans son piètre siège pour renforcer ce sentiment. Peut-être la forcerait-il à baisser la tête ? pensa-t-il en souriant.

" Tu m'en as dit assez sur les armes, je suppose. C'est à moi de faire ma partie du job avec mes... employeurs. " fit-il, presque en riant. Il était toujours d'humour à rire. Et ce, quelque soit la situation.

" Qu'est-ce-que t'as à rajouter ? Parce que je ne partirai pas d'ici sans une très bonne nouvelle ! " rajouta-t-il, un sourire d'ange aux lèvres. Il se sentait aussi confortable qu'à la maison. Comme toujours, en fait. Il ne pensait plus à l'air menaçant d'Hood et de ses employés. C'était un personnage très amical, c'était d'ailleurs peut-être là sa meilleur qualité en tant que diplomate. Il n'était pas mal à l'aise et ne mettait personne mal à l'aise. Son charisme et l'importance qu'il avait dans le milieu lui donnait l'assurance qu'on le recevra comme il se doit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Capricorne Rat
Messages : 44
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 21
Localisation : sous le grand quartier/ galerie abandonnée
Emploi/loisirs : négociation/espionnage
avatar
Citoyenne curieuse
Hood
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Ven 21 Mar - 20:34

Sous les pavés, la place



Les bourrasques de vent chassaient un peu de neige par l’ouverture dans le mur, le soufflé de Bobby T.T formait de la buée en se condensant, il se trouvait dans un local qui, au vu de la réputation de son interlocuteur, pouvait passer pour une salle de torture et il blaguait. Pas le genre de blague qu’on sort, à bout de nerf, par bravade, le genre qu’il aurait put sortir à un ami. Si elle avait du admirer une qualité chez cette homme, c’était qu’il ne semblait pas prendre au sérieux son métier et pourtant il le faisait bien.

Quand on joue les négociateurs, entre-autre, il est important de masquer ses réactions derrière quelque chose. Des manies ou des politesses, un masque ou, dans le cas de Bobby, une perpétuelle bonne humeur. Cela conférait un certain cachet, nécessaire dans le milieu.

Elle baissa les yeux sur bobby mais ne lui fit pas le plaisir de s’affaisser sur son siège. Vigdis se tenait assise avec la raideur de ceux qui n’on pas besoin de perpétuellement empêcher leur tête de répondre à la lois de la gravité alors que bobby n’aurait pas été mieux installé dans un fauteuil. Le contraste était saisissant. Et elle le dominait de plus d’une tête, ce qui était le but du tabouret, en plus d’être métallique (donc incassable) et dépourvus de dossier.

Il lui demanda ce qu’elle avait d’autre à lui dire. Elle n’eut pas besoin de réfléchir mais resta un temps immobile à le fixer (du moins les orbites du masque étaient-elles braquées dans sa direction), histoire de voir si elle ne pouvait pas détecter des traces de malaise.

« Tu peux venir à chaque marché, arriver le premier et acheter la moindre lime–à-ongle qui soit mise en vente, des armes continueront à circuler, et leur nombre continuera à augmenter. Cela je peux te le garantir, parce que, comme tes informateurs te l’on dit, toutes les armes qui arrivent à Baïmak ne transit pas par le marché. »

L’air de rien, elle lui faisait savoir qu’elle allait lui faire une offre et qu’elle avait remarquer son petit jeu et qu’elle était au courant de la situation des Baïmak’s Kids : pas encore dans la panade mais il y avait une grosse coulée qui allait très vite leur tomber dessus si les autres groupes continuaient à s’agrandir et à s’équiper à ce rythme.

« Je sais quand arrivent les cargaisons et ce qu’elles contiennent.  Mais cela tu t’en doutes. Je t’ai dit que je ne pouvais pas te vendre d’arme mais je peux être l’intermédiaire. J’ai plusieurs proposition à te faire, à toi et à ton groupe, et la première n’est pas négociable :

J’informes le chef des Baïmak’s -et uniquement lui je tiens à le préciser mais rien ne l’empêche de transmettre l’info après coup- par un moyen sécurisé dont je ne te ferais pas part-tu comprends pourquoi-des arrivages. Au jour près. Et je négocies leur achat au non des Baïmaks.

En échange, ils ne peuvent pas se rendre au marché sans me prévenir, ils ne peuvent plus rien tenter contre moi, ceux qui travaillent pour moi, ceux qui travaillent avec moi, les autres marchands et ceux pour qui je travailles. Cela inclus les faire suivre ou surveiller. Si j’ai le moindre doute, je cesses la transmission d’informations jusqu’à avoir éclaircis les faits avec toi ou ton boss. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Partout
Emploi/loisirs : Surprendre les autres
Humeur : Jouette
Choses importantes :
Le PNJ Mystère est joué par les administrateurs. Il incarne au choix un des PNJs-Prédéfinis et s'incruste parfois dans vos RPs. Vous pouvez lui envoyer un mp pour lui demander d'y intervenir si vous le souhaitez.

avatar
Petit perdu
PNJ Mystère
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Jeu 27 Mar - 5:15

Bobby "TT" souriait à ce qui avait tout l'air d'être une demande d'immunité de la part de Hoody-hood. En gros, elle leur donnait ce qu'ils voulaient en échange de sa petite et insignifiante tranquillité. En tout cas, il s'agissait là de la première partie du marché proposé. Peut-être ceci résumait le premier accord (s'il y en avait d'autres qui suivraient), peut-être que ce n'était pas fini là. Il devait bien s'avouer ne pas trop savoir à quoi d'autre s'attendre.

" Tu informerais Le russe, donc ? " lui demanda-t-il. Pour être sûr, en fait. Car, personnellement, il connaissait William alias "Billy The Kid". Ce gamin était le véritable cerveau derrière l'armée de crétins qui ne savaient même pas parler la langue d'ici. Mais c'était là un secret plus ou moins bien gardé jusqu'à maintenant, même si Bobby savait que le gosse en question voulait faire parler de lui. Son égo devait devenir de plus en plus grand à force de voir tout ce que faisaient ses humbles serviteurs.

Trouve-Tout n'attendit pas la réponse de la mystérieuse femme masquée pour continuer :

" J'veux bien te dire que c'est ok mais... tu veux rien de plus concret ? "

Car, en effet, l'assurance du russe par rapport au fait qu'il ne ferait rien à l'encontre de Hood et de son petit commerce n'avait strictement aucune valeur marchande contrairement aux informations que celle-ci s'apprêtait à leur offrir. Ce que pensait Bobby, c'était que si Alexey ou Billy désirait changer d'avis par la suite, ils n'avaient qu'à entrer en guerre avec elle. Peu importe si elle était à même se défendre, cela voudrait dire qu'elle les aurait aidé pour rien... strictement rien. Or, malgré le fait que Billy soit un grand blagueur et qu'il n'aie pas énormément de valeurs... il n'appréciait en rien les échanges inéquitables.

" De l'argent, par exemple ! On a plein de billets... verts, jaunes, bleus... " surenchérit-il en reprenant le sourire. Il espérait sincèrement qu'elle accepterait le marché de cette sorte là. Histoire qu'il n'aie rien sur la conscience si, à l'avenir, cela tournait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Capricorne Rat
Messages : 44
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 21
Localisation : sous le grand quartier/ galerie abandonnée
Emploi/loisirs : négociation/espionnage
avatar
Citoyenne curieuse
Hood
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Ven 28 Mar - 17:19

Sous les pavés, la place



Il demanda des précisions, d’une manière détournée, ce qui indiquait non seulement que ses suppositions étaient, à priori, correctes mais également que Bobby était au courant. Elle répondit donc d’un ton mielleux qui sonnait plus flippant qu’ attirant à travers le masque.
« Bien sur, qui d’autres sinon ? »

Oui, qui d’autres ? Vas-y Bobby : trahis toi un peu plus.

« Hood ne fait jamais rien pour rien. Le marché sera public. Et le jour où je voudrais de la couleur, j’irais voir vos jolis tags.»

Le fait qu’elle soit « Elle » justement ne devait pas être inconnus, d’autant que si ses vêtements n’étaient pas connotés ils n’étaient pas très amples. Si bien que sa silhouette n’aurait pu appartenir qu’à un homme particulièrement efféminé.

Bobby s’inquiétait de ne pas voir arriver la question sempiternelle de l’argent. Il n’était pas en terrain connu. Sous ses dehors de poisson clown, s’était un requin des bas fonds de la ville. Un requin de la finance oui, le monde était remplis d’homme comme Bobby « Trouves-tout ». Il se tenait caché dans l’ombre du Russe, et de l’autre, mais en son fort intérieur, brûlait de briller un peu. Dans un autre temps, un temps plus paisible, il aurait sans doute finit avocat, ou comptable pour une multinationale quelconques.

Mais le requin ne peut pas comprendre l’anémone et Bobby ne pigeait pas que l’on puisse vouloir autre chose que de l’argent. Il n’était plus dans sa zone de compétence et elle le sentait mal à l’aise vis-à-vis de cela. Elle le rassura.

« J’ai dis que c’était la partie non négociable. J’aborde celle que tu vas pouvoir-et vouloir-discuter, je parierais ma tête.
Tu sais que je prends toujours une commission, n’est ce pas ? 15% me semble honnête. »


Elle attendis qu’il commence les négociations avant d’aborder la seconde partie du marché. Plus subtile mais qui paraissait, aux premiers abords, moins importante.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Partout
Emploi/loisirs : Surprendre les autres
Humeur : Jouette
Choses importantes :
Le PNJ Mystère est joué par les administrateurs. Il incarne au choix un des PNJs-Prédéfinis et s'incruste parfois dans vos RPs. Vous pouvez lui envoyer un mp pour lui demander d'y intervenir si vous le souhaitez.

avatar
Petit perdu
PNJ Mystère
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Lun 31 Mar - 1:27

Bobby "TT" joignit ses mains, un sourire jusqu'aux oreilles sur le visage. Ses dents d'or brillèrent. Il observait le masque à gaz que portait son interlocuteur à défaut d'avoir un visage à montrer. Trouve-tout se mit à rire avec entrain en jouant avec ses bagues. Petit à petit, son rire laissa place à un silence qui lui semblait nécessaire avant de dire ce qu'il pensait de cet accord. Alors qu'il allait se prononcer, son regard tomba sur ses doigts.

" C'est très honnête. Tu sais comme moi comment ça marche et tu t'imagine probablement très bien comment ça marche avec moi. "

Il avait mit l'accent sur les deux derniers mots. Il releva les yeux pour tenter de percer ceux de Hood. Son sourire devenait aussi malin que lui l'était dans ce genre de situations.

" Dix pour-cents seront amplement suffisant étant donné le pacte de non-agression lié à notre accord. " décida-t-il.

Il attendit une réponse de la part de ce qu'il pensait être une jeune femme mais celle-ci se fit attendre un peu plus que ce à quoi il s'attendait. Il se mordit la lèvre inférieure dans un sourire contenu : elle ne s'y était probablement pas attendu. En effet, Bobby était allé la trouver. C'est lui qui avait fait les premiers pas. Il était sur le territoire de la femme masquée et, même là, il osait marchander. Malgré le fait que Hood le regardait de haut, elle savait qui il était, comme tout le monde d'ailleurs... elle aurait du savoir à quoi s'attendre.

Il tappa la table de ses deux mains en souriant, vainqueur. Si elle avait commencé à vingt pour-cents, elle en aurait eu quinze. Mais elle avait choisit quinze de départ... peut-être désirait-elle les dix offerts par Bobby ? Si c'était le cas, alors c'était Trouve-tout qui se faisait berner. Mais cette possibilité était tout simplement ignorée par l'esprit prétentieux du représentant des Baiïmak's kids. Ce groupe qui allait d'ailleurs profiter pleinement du marché du jour, et ce, quelque soit la conclusion de la discussion se déroulant en ce moment précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Capricorne Rat
Messages : 44
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 21
Localisation : sous le grand quartier/ galerie abandonnée
Emploi/loisirs : négociation/espionnage
avatar
Citoyenne curieuse
Hood
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Lun 31 Mar - 16:49

Sous les pavés, la place



Bobby T.T rit, en règle générale, c’était un son qu’elle appréciait. Tout comme la plupart des gens sont programmés pour être agacés par les cris de bébé, à moins que ceux-ci n’aient été préalablement programmés pour scier les nerfs avec l’efficacité d’une scie sauteuse sur des baguettes chinoises. Hood aimait bien traiter avec lui, on savait à quoi s’attendre et sous ses dehors de guignol, il y mettait beaucoup de professionnalisme. Vigdis appréciait la détente qu’il faisait passer, comme si toute ces parlotes n’étaient qu’un jeu.

Il joua avec ses bagues, en eut-t ’il porté plus que ses mains ne seraient plus rentrées dans ses poches. Puis, alors que le silence revenait dans la cave, sourit. La faible lumière fit scintiller ses précieuses dents alors qu’il osait parler d’honnêteté. Il tentait de faire passer quelque chose de plus dans le « avec moi » et elle l’entendit bien. Peut-être la trouvait-il suffisante. Ou bien se sentait-il insulté qu’elle le réduise à sa fonction.

Il releva la tête pour croiser son regard et elle se demanda ce qu’il voyait. Probablement pas grand-chose dans la pénombre, d’autant plus qu’elle portait toujours sa capuche bordée de fourrure. Même si le manteau gris était ouvert vu les températures clémentes (par clémentes entendez +-0 degrés Celsius avec quelques chutes de neige fondante).

Dans tout les cas, il baissa directement à 10%. Elle hésita, devait elle batailler un peu, histoire de gagner quelques pourcents, ou jouer son va-tout ? Bobby semblait penser avoir remporter la victoire. Une autre que Vigdis aurait peut-être sourit, profitant que ses expressions étaient cachées par le masque mais, dans son cas, il s’agissait d’un accessoire et non d’une défense. D’un autre côté, si elle montait les prix, les Baïmak’s kids risquaient de se rendre compte qu’ils payaient plus de commission que la plupart des commerçants. Et ils allaient râler. Ça allait faire des histoires et les histoires signifient toujours un gaspillage de temps, d’argent et de moyen.

Elle décida donc de profiter de la bonne humeur de son interlocuteur, en partant du principe que ce n’était pas une feinte.

« Là, tu me saigne à blanc… elle feignit de réfléchir encore un peu. D’accord, mais je veux discuter des modalités pratiques avec le patron. »

Elle se renfonça sur son siège (autant qu’il est possible de s’enfoncer sur un tabouret en fer aussi adapté à servir de siège qu’une planche à clous). Et continua, comme si elle faisait une concession, ce qui était pus ou moins le cas, et pour être sur qu’il ne puisse pas comprendre de travers.

« Le Russe pourra venir aussi. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Partout
Emploi/loisirs : Surprendre les autres
Humeur : Jouette
Choses importantes :
Le PNJ Mystère est joué par les administrateurs. Il incarne au choix un des PNJs-Prédéfinis et s'incruste parfois dans vos RPs. Vous pouvez lui envoyer un mp pour lui demander d'y intervenir si vous le souhaitez.

avatar
Petit perdu
PNJ Mystère
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Mer 2 Avr - 21:53

" D'accord. " fit-il sans réfléchir, très sérieusement cette fois.

Il savait pertinemment que Billy désirait rentrer dans l'arène pour de bon. Alexey, pour sa part, était moins joyeux à l'idée de perdre le rang de chef suprême dans les journaux et, ainsi, de perdre tout son importance mais... il n'avait pas le choix. C'était The Kid qui tenait les rênes et personne ne pouvait rien y changer. En tout cas, personne chez les Baïmak's Kids. Il serait donc aisé de les amener tous les deux à rencontrer Hood.

Il faillit lui imposer de baisser le masque lorsqu'il les rencontrera. Il fut cependant retenu par l'idée que Billy savait déjà qui elle était. En effet, le jeune garçon était très bon pour s'informer... bon à point que Bobby "TT" ne savait s'expliquer.

Lui-même avait entendu qu'il tenait en laisse le russe grâce à des informations dont personne n'avait l'idée ou le souvenir. Peut-être même qu'Alexey lui-même les avait perdu de vue. Bref, il ne s'agirait pas là d'un détail important pour son boss... son véritable boss. Bobby rêvait aussi à l'idée que la femme (ou l'homme, car un doute subsistait) masquée retire son masque de sa propre initiative lors de leur rencontre.

Le silence c'était imposé. Le négociateur au sourire jovial devait relancer la conversation histoire que tout ceci avance. Plus vite :

" Bien. Je vous arrange cette rencontre pour demain dans le bar "Douze Heures" histoire que vous soyez bien confortables. " fit-il donc, tout sourire. " Autre chose... Hoody-hood ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Capricorne Rat
Messages : 44
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 21
Localisation : sous le grand quartier/ galerie abandonnée
Emploi/loisirs : négociation/espionnage
avatar
Citoyenne curieuse
Hood
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Dim 6 Avr - 15:11

Sous les pavés, la place



A peine avait-elle finit sa phrase, Bobby accédait à sa dernière demande. Il ne renâcla même pas pour le principe ce qui était étonnant vu tout les efforts qui avaient été fait pour maintenir Le Russe au pouvoir. Mais si le chef de facto était bien qui elle pensait, ce devait être une personne exubérante, préférant rester sous les feux des projecteurs plutôt que dans l’ombre. De toute manière, agir directement en temps que chef était beaucoup plus gratifiant pour la grande majorité des hommes et particulièrement pour ceux qui embrassait une carrière dans les gang. Rester en retrait devait sembler dégradant au chef spolié de son titre.

Alors c’était si simple que ça ? Elle avait cru devoir batailler, que Bobby TT jurerais ses grands Dieu qu’il ne voyait pas de quoi elle voulait parler. Avant leur conversation, elle avait même envisagé qu’il ne soit vraiment pas au courant. Il semblait difficile de croire que quelqu’un d’aussi proche du leader des Baïmak’s kids, que l’on voyait sur tout les gros coups et même sur les petits, ait pu être maintenu à l’écart d’une telle histoire mais tout pouvait arriver dans cette ville de phénomènes.

Quoi qu’il en soit, tout se passait bien grâce à Dieu ou à Bobby où à Hood où à sa chance, difficile à dire. Le silence s’était infiltré, seulement troublé par les bruits de pas venant de la rue et celui des conversations dans le marché tout proche. On pouvait faire confiance à Bobby pour le briser, c’est un homme prompt à remplir l’espace sonore.

Le « douze heure » manque cruellement de neutralité. Vous comprendrez que je ne m’y sentirais pas à mon aise.

A dire vrai, aucun endroit n’était vraiment neutre dans cette ville de fou. Mais le douze heure était bien le dernier endroit ou quelqu’un de censé voudrait se rendre. C’était plutôt petit, mal situé et peu fréquenté. Hood serait totalement à la merci des Baïmak’s kids et ce n’était pas dans ces intentions.

Pourquoi pas la Grand central station, demain matin à 8 heures ?C’est sur votre territoire et il y a une arrière salle du le café qui est accessible depuis la rue et qu’on peut fermer de l’intérieur.

Grand central était le point de jonction de toutes les lignes de métro, de bus et le point de départ de la plupart des taxis.Et le couloir qui donnait sur l'arrière-salle déjà mentionnée se trouvait en plein sur un des points de passages les plus fréquentés. Aux heures de pointes, on pouvait sans problème y en sortir et se rendre n'importe ou en suivant le flot des navetteurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Partout
Emploi/loisirs : Surprendre les autres
Humeur : Jouette
Choses importantes :
Le PNJ Mystère est joué par les administrateurs. Il incarne au choix un des PNJs-Prédéfinis et s'incruste parfois dans vos RPs. Vous pouvez lui envoyer un mp pour lui demander d'y intervenir si vous le souhaitez.

avatar
Petit perdu
PNJ Mystère
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   Dim 13 Avr - 2:48

Bobby "TT" leva les sourcils lorsqu'elle émit la possibilité de se rencontrer au café près de la station. Elle connaissait si bien l'endroit qu'elle en précisait déjà certains détails, certes importants, mais pas forcément connus de tous. Il s'agissait en fait d'un endroit plutôt passe-partout, bourré de monde (surtout demain, dans la matinée). Le représentant des Baiïmak's kids se gratta pensivement le menton, silencieusement. Ca n'était pas quelque chose de courant chez lui, de penser un si long moment sans placer un seul mot pour briser la glace.

Il finit par hausser les épaules.

" J'vois pas le problème avec ça, Hood. Il s'agit en effet de leur territoire... mais venir au Douze Heures aurait été un acte de confiance, une preuve que tu tiendras ta parole, en quelque sorte. Personnellement, je vois pas de quoi t'as peur, c'est que du business ! " lâcha-t-il en levant ses mains vides, une moue sur le visage.

Il savait pertinemment que la femme masquée, mystérieuse désirait pouvoir surveiller ses fesses au cas où la situation lui échapperait. D'ailleurs, elle avait l'air de passer le plus clair de son temps à faire en sorte de garder le contrôle total sur tout ce qui l'entourait. C'était le genre de traits de caractère qui compliquaient pas mal de chose. Et, même si le lieu du rendez-vous n'importait pas beaucoup au médiateur qu'il était, Bobby préférait expliquer quelques concepts, quelques principes du monde des affaires que Hoody-Hood semblait ignorer.

Les relations, quelles qu'en soit le type, c'était du donnant-donnant. Ca allait dans les deux sens et faire des compromis était monnaie courante. Peut-être que Hood ne se sentait pas assez confortable pour en faire maintenant mais elle devra y passer tôt ou tard pour que leurs échanges perdurent dans la joie et la bonne humeur. Quoi qu'il en soit, Trouve Tout considérait avoir fait son boulot.

Il leva son derrière de sa chaise et tendit sa main vers sa nouvelle collaboratrice qui, pour sa part, était toujours assise.

" À demain ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sous les pavés, la place   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous les pavés, la place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 7ème partie : sous les pavés de Marienbourg
» [TUTO] Faire des socles de rues pavées.
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En Quarantaine :: La Ville de Baïmak :: Ville-Nord :: Le grand Quartier-