AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 HOOD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Capricorne Rat
Messages : 44
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 21
Localisation : sous le grand quartier/ galerie abandonnée
Emploi/loisirs : négociation/espionnage
avatar
Citoyenne curieuse
Hood
MessageSujet: HOOD   Lun 3 Mar - 17:57

Hood

Vigdis Kaapia Sexe: F date de naissance: 27/12/2034 Nationalité: Finlandaise Métier: médiatrice Statut: célibataire Groupe: pas d’allégeance

Autres choses : Active depuis longtemps dans le marché noir, les gangs et autres joyeusetés ainsi que dans d’autres affaires extra-légales comme le trafic d’informations. Porte toujours un masque pour ses activités illégales, n’a jamais pu être formellement identifiée.
Pouvoir:Maitrise de la loi de Murphy : si il y a une chance sur 1 million que cela se produise, elle peut s’assurer que ça arrive. Plus la probabilité est faible, mieux son pouvoir fonctionne. Elle peut le désactiver et l’activer à volonté mais il arrive qu’il ait des fuites, bien que cela soit rare. Elle est totalement nulle avec une arme à feu.


RENCONTRE (Rp d'introduction)

Le dossier était étonnamment fin. Quelques documents officiels, un casier judiciaire vierge,… Les gens aussi fréquentables étaient bien rare dans cette ville. Même les documents habituels manquaient. Ceux qui concernent même la personne la plus irréprochable, à la place un simple mot « documents détruits ». On lui avait expliqué que ce qui l’intéressait avait été mélangé avec les papiers à détruire, par inadvertance. Il avait demandé si il n’y avait pas moyen de faire quelque chose ; recoller les languettes de papier avec du ruban adhésif ou obtenir une copie. Le responsable avait rit : bien sur que non ! Tout était fait pour que les documents détruits ne puissent plus être lus. Et puis cela remontait à des années.

Il se retrouvait donc à devoir mener son entretient sans les moyens de préparation habituels. Déjà qu’on l’avait prévenu à la dernière minute… Une dame s’était présentée chez un de ses collègues en affirmant avoir des documents intéressants sur les trafics de contrebandes. Elle était disposée à les leur laisser pour rien à la condition de pouvoir parler à un haut responsable, en personne et en privé. Comme les informations s’avéraient correctes, on avait demandé au commissaire adjoint s’il voulait bien la rencontrer. Et il avait dit oui, plus par ennuis qu’autre chose car son travail était essentiellement administratif et il faisait depuis peu une forte allergie à l’armée de papier qui assiégeait chaque jour son petit bureau.

Il entra donc dans la salle qu’on avait préparé à son attention. Assise derrière une table métallique, dans une pièce dépouillée, elle l’attendait. C’était une femme, difficile de lui donner un âge. Elle avait visiblement atteint l’âge adulte mais n’avait pas encore de ride ce qui signifiait qu’elle pouvait tout aussi bien avoir 20 ans que 40, avec une bonne crème anti-âge. Son manteau était posé sur le dossier de sa chaise, une espèce de veste très amples, gris foncé doublée de fourrure plus claire il fallait bien ça avec les températures du dehors. L’habit était de bonne facture mais usé et l’intérieur était rapiécé. Elle portait un pantalon sombre en grosse toile rentré dans des cuissardes munies de boucles et un pull en laine bleu marine. Ses mains étaient posées à plat sur la table mais, quand elle se leva pour le saluer, il remarqua que la gauche était agitée de tremblement et que la paume était en partie brûlée.

Il la salua et s’assit en face d’elle. Puis, sortant de quoi noter ainsi que son dictaphone de son sac, il en profita pour lui jeter un coup d’œil discret. Elle le lui rendit , attentive, et il n’osa plus recroiser son regard. Elle avait de longs cheveux rouges mais, avec une simple teinture ou une perruque, elle pourrait être blonde le lendemain matin. Une cicatrice lui longeait le coté gauche du cou, les lèvres de la plaies étaient inégales et on pouvait encore voir l’emplacement des points de sutures, bien que ce soit une vieille blessure. Un visage banal. Ce qui choquait c’était son regard.

Le commissaire adjoint avait entendu un jour, peut-être dans une vieille chanson, que les yeux étaient le reflet de l’âme. Ceux de la femme était bleu pâle, couleur glace, mais toutes les flammes de l’enfer semblaient s'y refléter. On y lisait une détermination sans mesure, on y voyait sa mort. Le regard était fixé sur quelque chose loin au-delà de lui et il savait en son fort intérieur que rien ne pourrait les détourner. Il avait l’impression d’être un escargot sur le passage d’un troupeau de buffle.

Vigdis (puisqu’il ne savait guère plus que son nom autant l’utiliser) lui parla d’une idée. Elle s’exprimait clairement et sans jamais d’hésitation, comme un politicien. Toutes les phrases tournées comme il fallait, tout les mots dans le bon ordre. Elle aurait presque  pu le convaincre que sauter par la fenêtre était une bonne idée.

La police tentait de museler la contrebande et les trafics en tout genre et la MC également (surtout quand les produits trafiqués ne venaient pas d’elle). Cela coûtait fort cher. De l’argent que l’on aurait pu investir autrement. Et ce n’était pas efficace, ils nettoyaient un endroit et les trafiquants s’installaient ailleurs. Elle parvenait même à prononcer les parenthèses.

Elle proposait une solution : un petit groupe d’ancien policiers (officiellement sans liens avec la police officielles) pouvaient se constituer en "mafia" et contrôler tout ce sur quoi les Baïmak ‘s kids et les Rebelles n’avaient pas la main mise. Elle pouvait s’en charger. Et ainsi ce problème serait temporairement réglés, on pourrait se concentrer sur autre chose, la lutte des gangs par exemples.  

Vigdis ne proposait pas de créer un nouveau gang mais simplement un service d’intermédiaire entre les associations de malfaiteurs et la police, pour régler certaines chose « à l’amiable » sans plus d’effusion de sang. L’idée lui plaisait. Il allait en parler à ses supérieurs. Ce serait son idée.

*Il y a de la promotion dans l’air *

L’entretient était fini. Elle lui donna  sa carte de visite avec les instructions pour la recontacter. Un cercle avec un point en son milieu était dessiné dessus. Son nom officieux était Hood. Elle lui demanda de brûler le dossier et de ne plus utiliser que celui la. Il le ferait, ce serait leur petit secret.
   




EN BREF: Histoire, Physique, Psychologie

Histoire:Fille de péripatéticienne (en moins poli), père inconnu. Fut élevée par sa mère et son beau-père, un type plutôt tolérant mais un alcoolique patenté, avec l'alcool violent en sus. Arrêté plusieurs fois pour coups et blessures, atteinte à la pudeur et violence conjugale, mais sa femme n'a jamais porté plainte. Vigdis a travaillé comme aide chez un boucher, au noir, à partir de 13 ans. A 15 ans son beau-père fut retrouvé mort, électrocuté par un appareil ménagé, un mixeur. Ça ne peut être qu'un accident mais la gamine a dû paniquer. Elle a fuit la ville. Elle a bossé dans l'industrie mais il y a eu un accident stupide et, avec une seule main, on ne peut pas faire grand chose de ses 5 doigts. A 18 ans elle a suivi les traces de sa mère.Elle suivait des leçons de droit en cours du soir Elle s'est faite défigurer par un type avec un tesson de bouteille. A 24 ans elle a commencé une carrière chez un notaire. A 26 ans, juste avant le début de la quarantaine, elle est revenue s'installer à Baïmak.
Physique:1 m 72, plutôt banale. Trop musclée pour être vraiment mince, pas assez pour paraitre athlétique. Le teins homogène, plutôt pâle. Une cicatrice pas très nette sur le cou. Les yeux bleu clair. Les cheveux blonds, habituellement teints en rouge. Porte des lentilles. Un timbre de voix bas, pour une femme, très clair, qui porte loin.
Psychologie: Vigdis est quelqu'un d'extrêmement indépendant. Diriger ne la dérange pas mais on ne la verra jamais se soumettre aux ordres de quelqu’un, ou alors seulement en apparence. Plutôt effacée en temps normal, on en viendrait presque à oublier sa présence au milieu d'un groupe. Lorsqu'elle se trouve seule c'est très différent, elle a un vrais talent d'oratrice, on dirait presque du théâtre. Elle est intelligente, dispose d'un esprit critique développé et d'une volonté à toutes épreuves. Douée d'une forte empathie mais d'aucune sympathie.Machiavélique, au sens premier du terme.  





DERRIÈRE L'ÉCRAN

Sexe :F Date de naissance Âge :17 C'est ok!

Comment avez-vous connu le forum ? top site (me demandez pas lequel..)
Quelle a été votre première impression ? Le concept est original
Des remarques ? Questions ? Autre chose... ? Bon, j’essaye un style de narration un peu spécial, avec des points de vues externes que je placerai dés que c’est possible, on verra si ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Lion Coq
Messages : 156
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 25
Localisation : Dans le nord de la Ville
Emploi/loisirs : King of the Kids
Humeur : Dépressif
Choses importantes :
" Billy n'est qu'une rumeur, pour l'instant. Alexey est le chef officiel des Baïmak's Kids. "

avatar
King of the Kids
Billy "The Kid"
MessageSujet: Re: HOOD   Mar 4 Mar - 16:44

Bienvenue à toi, Hood Smile) Je suis vraiment très content d'avoir quelqu'un pour gérer le marché noir de Baïmak !! Tu auras beaucoup de travail, je te l'assure héhé :3
Même si la manière de laquelle tu as fait ta fiche est pas très commune ici, elle est très fluide et on y retrouve toutes les informations nécessaires donc ça va pour moi Very Happy (je suppose que tu as fait ça consciencieusement)

"Sans allégeance" ; tu feras donc partie du groupe des citoyens !

Pour moi, tu as tout très bien fait et tu mérite ma validation :3

Nous avons un PNJ appelé "Bobby TT (trouve tout)" qui est en gros, celui qui fait le lien entre le marché noir (toi) et les Baïmak's Kids Smile N'hésite pas à me prévenir si tu veux un rp avec ce monsieur huhuuuuu

VALIDÉE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 201
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Baïmak
Emploi/loisirs : Servir les Rebelles
Humeur : Joyeuse
Choses importantes :
Astrid se transforme en un monstre de trois mètres de haut appelé "Shield". Elle ne semble pas avoir de famille et vit avec les Rebelles. Paulina est son modèle, elle lui est loyale et ferait n'importe quoi pour elle.

avatar
enfant des rues
Astrid
MessageSujet: Re: HOOD   Mar 4 Mar - 16:53

HAHA, Billy valide les membres sans me consulter !!! :OO xD
Non non mais en fait tout est parfait, je valide cette validation    
(Okok, je m'enlève moi-même toute ma crédibilité)

Ah et si tu veux avoir un rang spécial, poste ici : http://en-quarantaine.forumactif.org/t65-annonce-n1 o/

N'oublie pas de personnaliser ton profil, tu peux aussi activer ta fiche de personnage (je crois .. hahaha) Tu peux filer RP et flooder. *-*


SHIELD

« Un enfant, c'est un insurgé. » Double-Compte joueur de Indie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: HOOD   

Revenir en haut Aller en bas
 

HOOD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Se sent seule.. [Suite avec Red Hood]
» Sisi, je vous jure, la deuxième vague est là!
» [Dale/Orques] Chaperon - cuculus.
» The Black and the Hood [PV Jason Todd]
» Topic "Under the Red Hood"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En Quarantaine :: Accueil :: Votre identité-