AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Gérer le chaos [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 21/08/2013
Localisation : Au premier rang de la fight
Emploi/loisirs : Diriger le chaos
Humeur : Enjoué
Choses importantes : Alexey est une armoire à glace.
Il a une force surhumaine.
Toujours bien habillé.
Chef officiel des Baïmak's Kids.
avatar
Armoire à Glace
Alexey "Le Russe"
MessageSujet: Gérer le chaos [terminé]   Jeu 22 Aoû - 22:53

Un homme en costard, se promenant étrangement à pied par ce froid pénétrant, traversa la rue pour arriver face à l'un des énormes hangars du secteur industriel. Cette zone étant récemment renommée comme étant les "squats" de la ville. D'après les information, une vague inexplicable -et que l'on pensait jusqu'alors impossible- de sans papier russe à débarqué dans la ville et s'est installé dans le secteur industriel abandonné. Tout le monde observait la situation d'un oeil inquiet étant donné qu'une telle opération n'était possible que grâce aux efforts d'une organisation de poids.

Une organisation de poids... Alexey amena son téléphone portable à son oreille à cette pensée. Personne n'était là pour l'observer. Cette partie de la ville paraîtrait morte à quiconque s'y promenait à cet instant même. Mais ce n'en était rien. Si l'on tendait l'oreille, l'on pourrait entendre des rires voire des conversation de bien des gens, des grincements de chaises et bien d'autres bruits indescriptibles. L'hangar auquel Alexey faisait face était bel et bien remplis. Et personne, jusqu'ici, n'avait rien fait pour y remédier.

" Oui monsieur. J'y suis. " dit Alexey, répondant à un appel important.

"Le russe", tel qu'il était nommé dans les rues de Baïmak, avait l'air mécontent. Mais il n'en était rien. Le froid rendait ses oreilles et certaines parties de son visage douloureuses.

" Je commence sans vous. Très bien. " répondit-il, tel un point final, avant de remettre le téléphone dans sa poche.

Sans un bruit, sans un mouvement de plus, il s'enfonça en direction de l'entrée du hangar. Pour y pénétrer, il dû traverser un énorme portail de métal qui devait avoir plus d'une centaine d'année. Des écritures y subsistaient encore, s'agissant probablement de l'un des noms des diverses industries, entreprises, qui ont un jour utilisé l'endroit.

Lorsqu'il y pénétra, les conversations, les rires, les grincements cessèrent directement. Tout le monde l'avait repéré dès qu'il eu traversé les grandes portes. Tout le monde l'avait reconnu. Il s'agissait de celui qui leur avait permis d'être ici. Celui qui les avait, parfois, aidé à trouver un "emploi". Il avait changé leur vie. Et même si les squatteurs de Baïmak ne se prosternaient pas en sa présence, ils le regardaient comme leur chef. Leur dirigeant pour une cause qui leur est inconnue.

" Impôts ! " hurla Alexey en russe à quiconque l'entendrait. Et la machine se mit en route d'elle-même. Deux hommes à la longue barbe lui préparèrent une table et il n'eut qu'à s'y asseoir. Ceux qui avaient terminé de manger ou de faire ce à quoi ils étaient occupé se mirent à courir vers leur coin personnel ou même directement vers lui. Se défaisant d'une liasse plutôt fine de billet et la présentant avec hâte sur la table désignée.

Alexey comptait chaque liasse et cochait les noms ayant payé dans la liste. Les squatteurs, car c'était le seul nom que l'on pouvait donner à ce groupe d'individu, payait sans broncher. Mais certain n'en était tout simplement pas capable. Alors Alexey sortait un autre papier de sa veste. Des adresses, des chiffres et des dates. Il s'agissait des lieux du nord de Baïmak où l'on avait besoin d'effectif pour des opérations et le nombre de personne nécessitée à des dates bien précises.  

" Tu te présenteras à la galerie à 4 heures du matin. On te briefera le moment venu. " lui indiqua-t-il en russe, à nouveau.

Le jeune homme hocha la tête et laisse passer une femme à la table qui déballa ce qu'elle se devait de payer, l'air inquiète. Mais tout allait bien, une croix à coté de son nom... et suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Lion Coq
Messages : 156
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 24
Localisation : Dans le nord de la Ville
Emploi/loisirs : King of the Kids
Humeur : Dépressif
Choses importantes :
" Billy n'est qu'une rumeur, pour l'instant. Alexey est le chef officiel des Baïmak's Kids. "

avatar
King of the Kids
Billy "The Kid"
MessageSujet: Re: Gérer le chaos [terminé]   Ven 23 Aoû - 16:53

" Tu te présenteras à la galerie à 4 heures du matin. On te briefera le moment venu. " ordonna Alexey au squatteur dont s'était le tour, avant que celui-ci ne s'en aille. Même si Billy ne parlait pas le russe, les conversation entre Alexey et ces gens-là étaient toujours les même. Son costume, ses airs de puissant mafieux. Un homme grand, musclé, aux apparences dures et sans faille. De plus, il parlait russe comme chacun des immigrés présents. Il était parfait. Alexey était l'image des Baïmak's Kids. Il était la terreur incarnée dans une ville comme celle-ci.

Billy, surnommé "The Kid" par les rumeurs qui couraient, ne s'était pas fait remarqué. Il était habillé comme il l'est toujours. Une tenue sportive peu colorée et qui protégeait du froid. Il se baladait les mains dans les poches, la tête baissée, la relevant pour chercher son associer au milieu de tout ce chantier. Heureusement qu'il s'agissait d'une montagne vivante !

Le jeune homme était arrivé en retard et faillit ne pas prévenir son subordonné. Il était très occupé à regarder un programme qui ne l'intéressait pas devant sa télévision. Sa montre n'indiquait pas l'heure juste et, malgré le fait qu'il avait prit connaissance de ce petit problème, il ne l'avait pas encore arrangé. Il s'en occupa sur le chemin alors qu'il avait presque fait faux bond à Alexey, le russe, qui était considéré comme le chef de l'organisation de la plus violente délinquance de toute l'histoire de la ville. Autant dire que Billy pouvait se permettre bien des choses mais sûrement pas de trop l'énerver.

En effet, Alexey était l'apparence du groupe. Jusqu'à présent, c'est lui qui contrôlait les "soldats" de cette étrange "armée". Billy n'était que le créateur de celui-ci, le stratège et, finalement... le finlandais du groupe. Il pouvait dormir dans sa maison, il avait un travail stable et des papiers. La police ne chercherait pas après lui. Il pouvait donc réunir toute les informations imaginables sur ses employés alors que ceux-ci risquaient chaque jour de se faire enfermer, attrapé par les autorités locales.

Billy posa sa main sur l'épaule du colosse qui faillit sursauter, cela se sentait, mais se contint avec succès. " Bonjour. " se contenta-t-il de lui dire. Alexey ne répondit pas, continuant de récolter les paiements. Certains squatteur levèrent la tête en leur direction, d'autre haussèrent un sourcil en voyant le jeune homme entrer en contact avec Alexey sans avoir peur. Billy ne s'en rendit pas tout de suite compte mais l'attention était centrée sur eux deux.

Si lui, en tant que sale gamin, pouvait le toucher et le traiter comme son égal. Alors chaque squatteur ici présent était en pouvoir de le faire. C'était logique mais il fallait l'éviter. Il fallait préserver le respect et, si possible, l'imposer par la peur. Billy quitta sa main de l'épaule de l'homme en costume.

" Nous avons à parler, le russe. " lui dit-il simplement. Cela n'avait rien d'un bon présage pour le russe qui devait bien s'en rendre compte. S'il accélérait le processus alors The Kid serait peut-être clément... mais rien n'était moins sûr. En attendant qu'il finisse, Billy s'assit à un autre table, vide. Il posa une valise qu'il avait jusqu'ici trimbalée sur cette table et l'ouvrit comme l'on ouvre une mallette remplie de billets. Mais l'oeil d'Alexey voyait probablement que ça n'avait rien de comparable à de l'argent. C'était des documents. Des papiers d'identité, des historiques de police, des articles de journaux. Il y avait même des CD. Bref, tout un tas de données.

Des données sur lui et chacun de ses délits, jusqu'à ses plus grands méfaits. Une laisse pour tenir le chien russe et le garder à ses ordres. De ceci, Alexey s'en rendait-il déjà compte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 21/08/2013
Localisation : Au premier rang de la fight
Emploi/loisirs : Diriger le chaos
Humeur : Enjoué
Choses importantes : Alexey est une armoire à glace.
Il a une force surhumaine.
Toujours bien habillé.
Chef officiel des Baïmak's Kids.
avatar
Armoire à Glace
Alexey "Le Russe"
MessageSujet: Re: Gérer le chaos [terminé]   Mar 27 Aoû - 21:12

Alexey baissa la tête en signe de coopération et observa du coin de l'oeil Billy "the kid" s'en aller plus loin. Celui-ci se réserva une table et prépara ses affaires. Décidément, cela ne sentait pas bon. Il ne restait plus grand chose à faire ici, une dizaine de personne allaient encore passer et chacune semblait prête à payer. Pas de problème, ça ne prendrait pas cinq minutes. De ça, au moins, il en était certain. La plupart des squatteurs ayant payé se retirèrent en direction de leur coin personnel. Leur habitat désormais. Celui-ci avait plus l'air d'un endroit de couverture nauséabondes que d'un réel lieu de vie. Mais les illégaux s'en contentaient, espérant, rêvant de vivre un jour une vie meilleure où ils seraient plus ou moins riches. Ils ont la tête pleine de projets, ils sont ambitieux.

Le rôle d'Alexey jusqu'ici était d'écraser le moindre de leurs rêve, la moindre de leurs possibilités. Il fallait les faire croire qu'ils n'avaient d'autre solution que de se soumettre à son bon vouloir. Car "le travaille que le russe vous donne est le seul que vous pouvez avoir". Et même si ce n'était pas loin de la vérité, cela ressemblait à du trafic d'humain. Ceux-ci, telles de bêtes, étaient dirigé dans le moindre de leur mouvement, on leur attribuait un numéro de série et un rôle qui leur était propre. Un système bien ficelé et plus qu'efficace lorsque l'on sent le poids qu'à prit, soudainement, la valise de l'homme en costume.

Celui-ci se leva une fois que la collection d'impôt fut terminée. Il s'approcha de l'étrange jeune homme avec lequel il semblait entretenir quelque chose de particulier. Personne ne pouvait comprendre, ils étaient les deux seuls à être au courant. Billy était son chef, il était le créateur de ses affaires et Alexey n'était probablement qu'un engrenage de moindre importance dans cette énorme machine de guerre. Lorsqu'il s'assit en face de ce qui avait tout l'air d'un sale gosse aux grandes ressemblances avec les dealeurs qui traînaient en ce moment dans les rues de Baïmak, il prit l'air plus sérieux qu'au paravant. Et ce n'était pas peu de choses.

" Je remplis mon rôle à la perfection, il me semble que j'ai même fait quelques apparition à la télévision. " fit-il, l'air méchant. Vraiment méchant. Il cherchait, un peu sans le vouloir, à imposer la crainte chez cet individu qui était pourtant son supérieur.

Le russe n'avait pas manqué de remarquer toutes les affaires que trimbalait the kid. Il savait de quoi il s'agissait. C'était tout ce qui le privait de sa liberté, ses erreurs passées, c'était ce qu'il était. Chaque lettre, chaque donnée sur ces documents de différents type faisaient ce qu'il était. "Le russe" n'était pas né du jour au lendemain, il n'était pas n'importe qui. Mais malgré tout, il n'était pas irremplaçable. De plus, ce qu'il était ne pouvait le rendre fier et ces documents valaient une belle somme aux yeux des autorités responsables. Il fallait que tout ceci disparaisse ou alors que celui qui les détiennent soit un ami. Ce à quoi Alexey veillerait personnellement.

" Que me veux-tu, Billy ? " lui demanda-t-il. Car malgré tout ce qu'il voyait sur la table, malgré qu'il savait avec qui il avait affaire, il ne pouvait trop savoir où cette conversation le mènerait. D'ailleurs, il n'était pas certain de vouloir être emmené nulle part. Rester à sa place, bien gentiment, cela le contentait... pour l'instant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Lion Coq
Messages : 156
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 24
Localisation : Dans le nord de la Ville
Emploi/loisirs : King of the Kids
Humeur : Dépressif
Choses importantes :
" Billy n'est qu'une rumeur, pour l'instant. Alexey est le chef officiel des Baïmak's Kids. "

avatar
King of the Kids
Billy "The Kid"
MessageSujet: Re: Gérer le chaos [terminé]   Jeu 29 Aoû - 18:47

Billy faillit rigoler lorsqu'il vit Alexey serrer la mâchoire. Que tentait-il de faire ? L'effrayer ? Se montrer supérieur ? Il ne l'était d'aucune manière. Billy se contenta cela-dit de lui tirer un sourire narquois tout en sortant une première pile de document de sa valise. Il éparpilla cette pile sur la table, des centaines de photos apparurent. Lorsqu'il en finit avec la présentation, il leva les yeux vers son interlocuteur. Il s'agissait des photos de chaque illégaux ayant traversé la frontière grâce au russe. Une grande partie d'entre eux était d'ailleurs dans cette même zone. Ils étaient devenus des squatteurs au service de "The Kid". Mais, officiellement, Alexey en prendrait pleine responsabilité.

" Ce que je veux.. " dit-il. Il laissa la fin de sa phrase en suspension, plongeant ses bras dans sa valise qui semblait contenir un nombre infini de documents. Il en sortit une farde avec écrit "Police" en grand sur la couverture. Il ouvrit le classeur et en tourna les pages jusqu'à un moment choisit au hasard. D'une manière un peu théâtrale, il pointa le doigt sur la page choisie, son autre main cachant ses yeux et se mit à lire l'endroit sur lequel son index était tombé.

" ...saccage de la boutique...dommages évalués à trente-mille euros... " et se mit à sourire quand ses yeux, apparemment, tombèrent sur une ligne plus intéressante que le reste.

" ...d'après les conclusion de...blablabla...une bande de jeune délinquant est à l'origine de...d'accord...une organisation dirigée par un homme surnommé "le russe" " termina-t-il, tournant les pages à nouveau, regardant le dit "russe" droit dans les yeux.

Le fait était qu'il y avait en tout une dizaine de classeurs comme celui-ci décrivait la plupart des délits et crimes ordonnés par Billy et commandés par Alexey. Personne ne parlait encore du jeune homme mais le russe était, pour sa part, trempés... noyés dans les rapports de police. Il ne semblait s'agir que de lui. La plupart des officiers ayant pour responsabilité de veiller sur le nord de la ville semblait chercher à la coincer. Il fallait bien avoué qu'avoir, jusqu'ici, réussit à cacher ce qui semblait être l'ennemi numéro un de la ville était quelque chose dont chacun de ces deux hommes pouvait être fier. Mais une erreur pourrait tout faire tomber.

" Ce que je veux, Alexey, c'est que tu arrêtes de faire la tête d'affiche. Tout ce qu'il y a dans cette valise parle de toi ou de ce que tu as fait. Certains documents sont écrits, rédigés, consultés par les autorités et d'autres ont été trouvés par moi même dans diverses archives et comptes rendus traînant un peu partout sur internet. " lui avoua-t-il enfin.

Celui-ci ne semblait pas comprendre. Il ne percutait pas. L'histoire de la ville et des Baïmak's kids allait changer. Billy rentrerait dans l'arène, c'était pour bientôt. Le nord de la ville lui appartenant, il allait s'attaquer au reste et prévoyait de changer sa stratégie pour quelque chose de plus agressif. Alexey allait était, jusqu'à présent, sa couverture. Désormais, il se contenterait d'être son maître d'arme, son chef de guerre sur le terrain tandis que Billy inspirerait la peur chez ceux qui ne pourraient rien faire d'autre que se soumettre et entrer dans le système qu'il imposerait.

" Tu comprends pas ? Sérieusement ? Tu dois faire savoir que tu n'es pas le chef, je suis le chef, Billy est le boss ici et dans tout le nord de cette misérable ville ! C'est compris ? " lui dit-il. " Et si tu n'es pas d'accord, j'envoie cette valise à nos amis en bleu. Ils sont pas forcément très intelligent mais malgré ça, ils comprendront rapidement qui tu es. " lui fit-il pour finir alors qu'il retira déjà les documents de sous les yeux d'Alexey.

Sur ces derniers mots, ça avait été son tour de serrer les dents. Il était pressé d'entendre son nom être murmuré par tous dans les rues de cette maudite ville. Il ne pouvait plus attendre de pouvoir sentir le contrôle nouveau qu'il aurait dans les rues et le pouvoir qui y était lié. Alors qu'il rangeait son regard tentait de percer celui de l'homme en costume. Alexey. Le russe. Son compère. Son chien. Rien de plus. Il fallait qu'il comprenne qu'il lui devait obéissance. Billy haussa les sourcils comme pour lui demander une réponses. Il était énervé, lassé d'avoir à parler à un esprit qui lui semblait aussi lent que celui d'une bête, d'une vache ou de quelque chose qui y ressemblait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 21/08/2013
Localisation : Au premier rang de la fight
Emploi/loisirs : Diriger le chaos
Humeur : Enjoué
Choses importantes : Alexey est une armoire à glace.
Il a une force surhumaine.
Toujours bien habillé.
Chef officiel des Baïmak's Kids.
avatar
Armoire à Glace
Alexey "Le Russe"
MessageSujet: Re: Gérer le chaos [terminé]   Lun 2 Sep - 18:57

Alexey serra les poings. Sa valise remplit d'argent lui soupirait de s'en aller, de se tirer de cette ville avec les tunes qu'il avait réunit jusqu'ici. Mais il n'était pas assez stupide que pour laisser un sale gamin lâcher tout un tas d'information sur sa personne alors qu'il prendrait ses jambes à son cou. Non. Il allait obéir jusqu'au moment où il se serait assez bien installé que pour maîtriser son propre chef, son propre maître. De plus, il lui semblait que celui-ci veuille entrer dans l'arène. Les rumeurs avaient précédé cette nouvelle. Bientôt, il serait aux cotés du russe, il serait aussi connu et probablement aussi fragile que lui ne l'était.

Car des gens en voulaient à Alexey, certain avaient même oser le défier. Mais contrairement à The Kid, lui n'était pas un gringalet sur les pieds de qui l'on pourrait marcher. Alexey étranglait ses victimes à mains nues et les laissaient pourrir dans la neige au milieu de laquelle il était lui-même né. Un jour attraperait-il Billy et lui ferait ressentir ce que lui-même ressentait en ce moment précis. La laisse. La laisse qu'on attache au cou de son chien pour qu'il ne se sépare pas du chemin que l'on a tout tracé pour lui. Le russe n'était pas un chien, c'était un meneur, il l'avait montré jusqu'ici. Tandis que Billy n'était qu'un stratège, bon stratège, mais il ne se ferait respecter par personne d'autre qu'Alexey qui, jusque là, y était malheureusement bien obligé.

" Donc tu me mets la corde au cou et tu me demandes de te lécher les pattes en même temps, han ? " lui demanda-t-il donc en posant ses grandes mains à plat sur la table. Il laissa son regard pénétrant découvrir les yeux de celui qui se considérait comme le maître de tout, le créateur du cirque qui avait lieu dans ces entrepôts, les squats de Baïmak.

Après un moment qu'il jugea assez long, il s'aida de ces grandes mains pour soulever tout son corps et se lever, prêt à quitter les squats dont il était le maître.

" J'accepterai avec grand plaisir d'être ton seigneur de guerre dorénavant. Comme toujours, tu as ton mot à dire pour ce qui est de la stratégie à adopter. D'ailleurs, tu as le dernier mot. Je t'en fais cadeau. Mais ne me traite pas comme un moins que rien, Billy. Tu le regretterais amèrement. "

Alexey attrapa sa mallette et donc son argent d'une main et la tira de la table. De sa main libre, il rangea la chaise sur laquelle il s'était assit plus tôt. Avant de faire tourner le dos à celui qui était et restait son chef, il lui lança un dernier regard. Un regard meurtrier. Peu de personne dans cette ville pouvaient se venter d'avoir pu l'observer et d'y avoir survécu. Le russe voulait vraiment la peau de The Kid. Mais aujourd'hui, cela s'avérait impossible et stupide. Il lui manquait quelque chose, sans trop savoir de quoi il s'agissait, Alexey en était convaincu.

C'était probablement son instinct qui, jusque là, l'avait guidé, qui le poussait à se retenir de tabasser ce sale gamin jusqu'à la mort et de se tirer avec toute l'affaire, tout l'argent et toutes les informations qui le concernaient. Il lui arriverait quelque chose de moche s'il se laissait faire. C'était certain.

" Appelle-moi si besoin est. En attendant, fous-moi la paix. " lui lança-t-il pour finir tout en quittant les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Lion Coq
Messages : 156
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 24
Localisation : Dans le nord de la Ville
Emploi/loisirs : King of the Kids
Humeur : Dépressif
Choses importantes :
" Billy n'est qu'une rumeur, pour l'instant. Alexey est le chef officiel des Baïmak's Kids. "

avatar
King of the Kids
Billy "The Kid"
MessageSujet: Re: Gérer le chaos [terminé]   Ven 13 Sep - 0:10

William était consterné, le visage décomposé. Son regard vide montrait qu'il était perdu. Il venait de s'être fait remettre à sa place par ce qu'il considérait jusqu'alors comme un homme de main. Quelqu'un de capable mais rien de plus. Il s'agissait d'un cafard à écraser, un outil pour réparer les dommages du temps. Quelqu'un ou quelque chose qu'il était aisé et sûrement pas dangereux de manipuler. Quand donc Alexey s'était découvert un libre arbitre ? Quand est-ce qu'il eu l'idée de se voir comme quelqu'un d'indépendant ? Depuis quand est-il l'associé consentant de Billy "the kid", supposé être le monstre de cette ville aux yeux de tous... et surtout aux siens ?!

Il secoua la tête. Il transpirait. Par ce temps ? Impossible. La température baissait et baissait plus le temps passait. Il n'avait pas chaud, au contraire. Il était gelé, il ne s'en était juste pas rendu compte jusque là.

* Maîtriser le chien de chasse. Passer sur le centre. * pensa-t-il en observant les squatteurs qui l'observaient, allant jusqu'à plissier les yeux. Au moins, il s'était fait connaître de ses soldats, au moins un peu. Et, à priori, ils comprenait qu'il était lié à Alexey, qu'il avait su le mettre en colère. Ils comprenaient qu'il faisait partie du haut commandement. Billy prenait les rênes ou du moins les prendraient.

Il se redressait enfin, il avait repris contrôle en sa propre personne, son propre esprit. Il tira la mallette, la faisant glisser de la table et la traîna au dehors, poussant les portes de tout son corps en les laissant claquer dans son dos. Ce son, qui avait fait tourner la tête des squatteur, était comme le son des cloches avant un événement important. L'opération commençait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Gérer le chaos [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gérer le chaos [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Mercenaires du chaos vs gamines
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En Quarantaine :: La Ville de Baïmak :: Ville-Nord :: Squats-