AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Pris au Piège dans l’Épicerie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Pris au Piège dans l’Épicerie...   Sam 19 Avr - 16:15


Pris au Piège dans l’Épicerie ~


Il fait beau dehors. Le ciel est d’un magnifique bleu sans nuages. Le soleil est resplendissant et réchauffe les cœurs, encourageant les gens à aller de l’avant. Et moi, je suis arrêté au milieu de la chaussée, la tête levée vers le ciel avec la main au-dessus des yeux pour me protéger des rayons éblouissants du soleil. Ce que je fais là ? Je ne sais pas particulièrement. Je traînais au hasard dans le Sud de la Ville. Il n’y a personne, pas l’ombre d’un chat. Hors, ce que je préfère faire, c’est m’amuser à observer ou espionner les gens, ce qui revient au même. Bref. Au lieu d’errer ici, et si je me rendais utile pour une fois ? À quoi ? Aucune idée, mais bon. Ce n’est pas en restant planté là que je saurai. Je ferais mieux de retourner vers la place principale du coin. Sauf que… je ne connais pas le chemin !! Foutu sens de l’orientation !! Je soupire et décide de faire demi-tour, malgré tout. Turn back now. (Littéralement : Fais demi-tour maintenant.)

En arrivant au bout de la rue, je sens un vertige me prendre. Je vacille et manque de m’effondrer par terre, toutefois, je me rattrape au mur le plus proche. Je pose une main sur mon front et, tout en me laissant glisser contre le mur, je m’assois sur le sol, pour attendre que ça passe. Je ramène mes genoux contre moi et appuie ma tête dessus. Je dois avoir l’air d’un pauvre gosse des rues abandonné ou même carrément d’un clodo. Ça m’énerve un peu. Je n’aime pas qu’on me prenne pour une telle personne. Surtout que c’est juste pour camoufler mes yeux étincelants d’un brun clair qui pourraient attirer l’attention. Et devenir une bête de foire ne m’intéresse pas.

Durant les secondes qui suivent, toutes sortes de scènes traversent mon esprit… Un petit bâtiment qui me rappelle vaguement un dans le Sud de la Ville… des personnes en grande discussion à l’intérieur… des policiers positionnés de manière très stratégique tout autour… d’autres policiers qui arrivent à bord de quelques camionnettes… tous armés… et les personnes dans le bâtiment qui ne semble rien remarquer de ce qui se trafique dans leur dos… à moins qu’elles n’attendent le bon moment pour agir… l’une des personnes qui se tourne vers « moi »… Je sursaute et la Vision disparaît aussi vite qu’elle est venue. Mes yeux reprennent leur couleur brune normale. Par contre, maintenant, un mal de tête me saisit.

Cette personne… je la connais… il faut… il faut que j’aille l’avertir ! Tout de suite ! Je ne sais pas combien de temps il me reste avant que cela ne se réalise vraiment ! Ce petit bâtiment… je suis certain que c’est l’Épicerie ! Je dois m’y rendre et vite ! Je me remets debout, me maintenant au mur pour ne pas retomber. J’avance d’abord de quelques pas difficilement, puis reprenant de l’assurance malgré mon mal de tête, je me dirige tout droit vers l’Épicerie. Ah oui, parfois mes Visions peuvent m’être utiles pour retrouver mon chemin. Je cours donc jusqu’au Magasin dont j’ouvre la porte d’un coup.

« Chef Paulina ! Faut pas rester ici ! »

Ai-je crié en débarquant à l’improviste dans le Magasin. Ce que j’avais oublié, c’est qu’elle était en compagnie d’autres personnes… que je ne me souvenais pas avoir rencontrées un jour d’ailleurs… Je leur adresse un léger salut de la main, avant de me frotter la tête avec un air gêné.

Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 34
Date d'inscription : 29/08/2013
Localisation : Sud de la ville, BITCH
Emploi/loisirs : Régner, BITCH
Humeur : D'enfer, BITCH
Choses importantes : Chef des rebelles
Manipulation de la foudre
Nerfs fragiles
avatar
SuperMégaPunk
Paulina Jengibarova
MessageSujet: Re: Pris au Piège dans l’Épicerie...   Dim 20 Avr - 4:27


Pris au piège dans l'épicerie...
CODAGE - EXCEPTION DE LG

Paulina haussa un sourcil. Elle observa l'un des seuls individus de ce groupe de crétins qu'elle considérait comme un tant soit peu utile. Celui-ci venait d'arriver en interrompant ce qui ressemblait à une réunion. Il s'agissait cependant plus d'une des maintes leçons de morale que la princesse auto-proclamée faisait à ses humbles serviteurs. Des vermines se sachant très inférieur en comparaison à la perfection incarnait que représentait la demoiselle Jengibarova. Celle-ci claqua des doigts à deux reprises pour faire comprendre à ses sbires qu'il serait bon qu'ils déblaient le plancher. Ceux-ci, bien évidemment, ne comprirent pas quoi faire de ces ordres pourtant très clairs et restèrent là jusqu'à ce que, comme à son habitude (et uniquement par nécessité), elle haussa la voix.

" Bande d'enfoirés, sortez vos sales culs d'ici, c'est compris ?? "

Cet ordre-ci fut amplement plus facile à comprendre pour les caboches vides et résonnantes des différents autres rebelles présents. Il ne s'agissait pas de pions très important, plus des vauriens à son services qui étaient assez capable que pour voler les sac-à-mains des vieilles dames du quartiers et aussi les dix-heure des adolescents qui sortaient du campus. Bref, la bas de la grande entreprise à la grande ambition qu'était le groupuscule des Rebelles.

Paulina se sentait beaucoup mieux depuis son "incident" avec la police qui s'était déroulé ici même il y a quelque jours. Elle avait du appeler le tonnerre pour combattre à ses cotés, assurant sa survie, tant les officiers lui avaient manqué de respect. Il était bien rare que quelqu'un ose lui tenir tête dans cette foutue ville et la jeune et magnifique femme s'avouait qu'elle préférait que cela reste ainsi.

Quoi qu'il en soit, ses amis -aussi incapables soient-ils- lui avaient raconté que des armes étaient en vente quelque part dans Baïmak. La chef des Rebelles leur avait donc suggéré de s'emparer de cette marchandise pour assurer le contrôle totale des quartiers sud de la métropole en quarantaine. Elle ne voulait en aucun cas perdre prise sur ce qui lui appartenait de droit.

Elle souria à Hiro et lui adressa enfin la parole, maintenant qu'elle était revenue à ses esprits.

" T'inquiète pas, je suis là pour te protéger. Qu'ess-c'qui's'passe ? " lui demanda-t-elle gentiment. Après tout, ce n'était qu'un enfant.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Pris au Piège dans l’Épicerie...   Ven 25 Avr - 0:05



Quel idiot ! Débarquer comme ça à l’improviste en plein milieu d’une discussion qui semble très importante ! Aïe, aïe, aïe ! Je risque de me faire enguirlander après, moi ! Je me frappe le front avec l’intérieur de ma main. Bon bah tant pis ! C’est fait et je ne peux pas revenir en arrière ! Je soupire discrètement. J’aurais dû m’en souvenir ! Ce n’est pas comme si j’avais eu ma Vision il y a une dizaine de minutes ! Je ne suis qu’un crétin ! Réfléchir cinq secondes avant n’est pas si compliqué, pourtant ! Surtout que c’est l’une des choses que je sais le mieux faire. Quelle grave erreur que j’ai commise…

Tel un garçon bien élevé, je m’incline devant les inconnus pour m’excuser poliment. Puis je reporte mon attention sur ma Chef, Paulina. C’est pour elle que je me suis empressé de venir et non pour les autres. Je remarque alors qu’elle me sourit. Elle ne m’en veut pas de les avoir interrompus ? Si je pense quand même un peu, mais elle ne le montre pas, sans doute… Elle précise même qu’elle est là pour me protéger, avant de me demander ce qui se passe. Me protéger face à tous ces Policiers… ça risque d’être compliqué de les affronter, ne vaudrait-il pas mieux fuir ? Parfois fuir est synonyme de force… Fuir pour mieux se préparer à la riposte.

Je me frotte les mains nerveusement. Comment lui expliquer que le bâtiment sera bientôt encerclé par des Policiers ? Je n’ai pas de preuves véritables sous la main ! D’habitude, je prévoie quelque chose pour être sûr qu’ils me croient ! Mais là, j’ai complètement oublié ! Raah ! Qu’est-ce que j’ai aujourd’hui ? Je fais tout de travers ! Je suis dans de beaux draps maintenant ! Que faire… Si je lui dis… Va-t-elle accepter de me croire ? Pourquoi… Pourquoi suis-je si bête… ? Pourquoi maintenant… ? Après une longue hésitation, je finis par me lancer :

« Le… L’Épicerie va bientôt… se retrouver totalement encerclée par les Policiers ! Ils… ils vont arriver en masse ! Je les ai vus ! »

À la fin de mes mots, je désigne ma tête pour faire comprendre à Chef Paulina que c’est une Vision que j’ai eue. Au même moment, mon mal de tête refait surface et je grimace de douleur. Reste fort ! Reste fort ! Et puis, la panique reprend vite le dessus, le cœur battant la chamade.

« Ils approchent ! Ils sont nombreux, très nombreux ! Ils y en avaient plein qui venaient en camionnettes ! Il ne faut pas rester là, c’est trop dangereux ! »

Peut-être que je ne possède pas de preuves… Je grimace un peu plus de douleur en me souvenant de la Vision de tout à l’heure. Toutefois, je pense que ma réaction suffira à la convaincre… Sensible comme je suis, sûrement due aux deux années que j’ai passé, enfermé dans ma chambre à cause de mes Parents…

Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 34
Date d'inscription : 29/08/2013
Localisation : Sud de la ville, BITCH
Emploi/loisirs : Régner, BITCH
Humeur : D'enfer, BITCH
Choses importantes : Chef des rebelles
Manipulation de la foudre
Nerfs fragiles
avatar
SuperMégaPunk
Paulina Jengibarova
MessageSujet: Re: Pris au Piège dans l’Épicerie...   Sam 26 Avr - 23:43


Pris au piège dans l'épicerie...
CODAGE - EXCEPTION DE LG

Paulina fronça les sourcils, il s'agissait là d'une terrible nouvelle à laquelle même la suprême intelligence de la jeune femme n'était pas préparée. Si c'était vrai, alors elle avait bien fait de reporter son attention sur le petit garçon qui faisait partie de sa fine équipe.

" Merde ! Quand est-c'que ces putes me lâcheront ?! " lâcha-t-elle dans le vent, comme pour communiquer avec elle-même.

Mais elle n'était pas seule. Avec elle se trouvait son fidèle medium et une grande partie de sa bande. En effet, l'épicerie était le centre connu de leurs affaires. Tous leurs dealeurs y faisaient leur business... le marché avait un grand succès.

Et ces enfoirés de poulets en uniforme osaient remettre tout ce dur travail en question. Paulina se mit à crier et se dirigea vers la porte de sortie, faisant un signe de tête au préalable à Hiro pour que celui-ci le suive.

" Dégagez, bande de cons ! Fichez le camp ! La loi arrive ! " ordonna-t-elle, furieuse, à tous les visages familiers qu'elle croisait. Et ceux-ci, pas assez stupides que pour provoquer la reine de Baïmak se mirent à fuir le danger qu'elle représentait. C'était elle qui les effrayait et pas la police. Les officiers de Baïmak pouvaient, certes, les faire enfermer un petit temps. Mais Paulina pouvait en finir avec eux, elle pouvait littéralement les réduire en poussière.

La beauté incarnée fit volte-face pour rencontrer le regard de Hiro.

" Bon, ne restons pas là ! Mais n'allons pas trop loin non plus... je voudrais être sûre que tu avais raison. " commanda-t-il à son loyal serviteur avant de se mettre en marche. Ses paroles étaient lourds de sens car, s'il s'avérait que tout ceci n'étaient que les histoires hallucinée par un gamin... elle enragerait. Beaucoup d'argent se perdait lorsque l'on interrompait le marché.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Pris au Piège dans l’Épicerie...   Jeu 1 Mai - 11:21



Les gens fuient, ils se mettent à l’abri. Ils avaient à peine réagi lorsque je suis entré en criant que les policiers arrivaient. Ils m’ont pris sûrement pour un fou. Et je crois même que certains ont rigolé. Par contre, quand l’ordre de fuite fut lancé par Chef Paulina, là, ils avaient commencé à bouger, et bien vite. Whouah ! C’est impressionnant comment elle se fait super bien respecter ! Elle a une autorité hors du commun ! Je les regarde courir dans tous les sens, mais tous dans une unique direction : la sortie. Pas la sortie principale. Quant à moi… Je ne bouge pas. J’attends. De toute façon, même si la police me découvre ici, je ne suis pas sûr qu’ils me mettent aux arrêts. Sont-ils au courant que je suis avec les Rebelles ? Aucune idée.

Et puis voilà que des questions se mettent à tourner dans ma tête… coupant court aux autres sur la police… toujours les mêmes depuis quelques temps… Pourquoi mes Visions s’avèrent-elles à chaque fois des « cas d’urgence » ? La première fois, c’était un immeuble qui allait s’effondrer… la seconde fut un incendie… maintenant un assaut des policiers… J’esquisse un sourire en me frottant la tête. En fait, j’aurais presque pu rejoindre la police pour les aider à protéger les habitants. Ah, ah, ah ! Merci… Mais non merci. Aider la police ne m’intéresse pas…

Bref. Les gens se sont éparpillés. Je croise alors le regard de Chef Paulina qui me dit indirectement de rester avec elle, bien qu’on s’éloigne un peu. Elle veut vérifier que j’ai raison. La confiance règne ! Toutefois, j’hoche de la tête et je la suivis. Je sais qu’elles sont réelles. Je ne doute pas de leur « message ». Quand bien même, le Futur peut être modifié, les Visions ne me montrent qu’une partie, signifiant que je peux « corriger » la suite si je le désire. Dehors (je ne sais pas si on va dehors), je reste caché. Je ferme les yeux pour revoir cette Vision, ce qui réveille quelques instants mon mal de tête, comme à chaque fois. Puis je les rouvre et regarde différentes directions.

« Normalement… Il y en a plusieurs sur les toits qui ont une vie sur l’intérieur de l’Épicerie… Et il y en a d’autres aux coins des rues… Plus ceux qui arrivent dans leur véhicule… Ah bah, ils sont bien préparés… »

J’ai beau observé les environs, je ne les aperçois nulle part. Ils ont dû mettre des combinaisons qui les fondent dans le décor. Zut ! Soudain, un petit scintillement attire mon regard. Je lève et plisse les yeux vers l’un des bâtiments. Un long tube brille avec la lumière du soleil. Il y en aurait un là-haut ? Je le désigne du doigt à Chef Paulina, mais logiquement, elle a dû le remarquer aussi…

Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 34
Date d'inscription : 29/08/2013
Localisation : Sud de la ville, BITCH
Emploi/loisirs : Régner, BITCH
Humeur : D'enfer, BITCH
Choses importantes : Chef des rebelles
Manipulation de la foudre
Nerfs fragiles
avatar
SuperMégaPunk
Paulina Jengibarova
MessageSujet: Re: Pris au Piège dans l’Épicerie...   Dim 18 Mai - 5:32


Pris au piège dans l'épicerie...
CODAGE - EXCEPTION DE LG

La jeune femme hocha la tête en observant, elle aussi, ce qui brillait là-haut. Et, même si sa perspicacité était sans failles et que ses aptitudes visuelles étaient tout simplement parfaites, elle ne comprenait franchement pas pourquoi une telle opération était mise en place.

Certes, elle et ses amis se faisaient un max de blé grâce au trafic qui se déroulait tous les jours et à toute heure ici mais... rien de si violent n'avait été préparé dans cette ville dont elle connaissait tous les secrets. Si bien que la chef du groupe des Rebelles douta qu'il s'agissait là d'une oeuvre policière. Elle aurait parié qu'il s'agissait d'un plan machiavélique concocté par ses rivaux.

Ils étaient nombreux et plus pitoyables les uns que les autres et, alors qu'elle avait lancé la guerre aux Baïmak's kids, elle savait qu'elle avait un peu laissé de coté ses affaires ici. Devant se mettre à fond dans ses objectifs présent, elle avait un peu délaissé la défense de ses terres, d'où l'intrusion surprises de ces inconnus.

Leur identité fut cependant très vite dévoilée grâce à l'apparition de policiers en uniforme apparaissant au bout de la rue, arme brandie. Ils paraissaient avancer sur leurs gardes, prêts à éliminer tout ce qui bougeait. Et cela comprenait bien évidemment la beauté magistrale qu'était Paulina.

Ne désirant pas vivre ses derniers moments dans cette rues paumées avec une balle dans la poitrine, elle préféra se retenir de lancer les hostilités et pénétra de son regard pénétrant les yeux pénétrés de son humble et loyal serviteur, Hiro.

" Tu avais raison. On doit s'casser, comme les autres. " lui fit-elle, déterminée.

Il était probablement d'accord car il ne tenta pas la moindre résistance lorsqu'elle le tira direction opposée à celle des assaillants qui viendraient probablement bientôt de toute part. Leur but était clair : en finir avec l'occupation permanente de l'épicerie. Jengi ne pensait d'ailleurs pas pouvoir récupérer les lieux dans les prochains jours, elle devait d'abord faire disparaître son réseau du business et préparer, déjà, son retour en force et les défenses nécessaires.

Elle voyait là, lui filer sous son nez, beaucoup d'argent et une bonne partie de l'emprise qu'elle avait durement gagné sur Baïmak. Cette ville était un revenant, se relevant après le combat pourtant perdu. C'était quelque chose d'inattendu et qui ne plaisait guère à Paulina qui pensait avoir le contrôle sur ce qui lui appartenait.

" File ! On se retrouve à la sirène, ok ? J'te rejoindrai. " lui lança-t-elle avec autorité en le poussant maintenant dans une direction différente à la sienne. " Allé, merde ! " renchérit-elle avant de s'en aller de son coté.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Pris au Piège dans l’Épicerie...   Jeu 29 Mai - 10:21



Les policiers avancent lentement, avec prudence, vers l’Épicerie. Ils veulent nous prendre par surprise, mais c’est un peu raté. Je me retiens de rire en les regardant s’approcher pour rien. Si j’avais eu un Pouvoir un petit peu plus utile, je serais resté les attendre pour leur tirer la langue et leur annoncer qu’ils sont tous partis. J’aurais tellement voulu voir la tête qu’ils auraient faite en découvrant ça ! Malheureusement, je ne peux pas. Je ne suis bon qu’à fuir. Après tout, il faut bien des personnes faibles et des personnes fortes pour que l’équilibre de ce monde reste intact. Je me croirais en physique-chimie à raconter ça… En même temps, avec des Parents Scientifiques aussi… Il y avait de quoi se sentir souvent en cours de sciences-physiques.

Bref ! Pour en revenir à nos chers policiers… Je me frotte discrètement le poignet droit, une légère grimace sur les lèvres. En tout cas, Chef Paulina me croit maintenant qu’elle a vu les policiers, elle aussi. Non mais, je ne suis pas un menteur, moi ! … Rectification. Je ne mens pas lorsque ça concerne des Visions. Sinon, il m’arrive de lancer des mensonges à tout hasard. Je suis encore un gamin, faut me comprendre ! Qui n’a jamais entendu d’enfants mentir ? Bon, ce n’est pas trop le sujet. Pourquoi nous sommes encore là alors que nous devrions déjà être partis ? Qu’attend donc Chef Paulina ? Je lève les yeux vers elle et remarque son regard fixé sur les policiers. Son attention a-t-elle été attirée par un policier beau gosse ? Encore une fois, je passe mon bras contre me bouche pour m’empêcher d’éclater de rire.

Chef Paulina me saisit alors par le poignet, comme de par hasard, le droit, celui qui me fait mal, et m’entraîne un peu plus loin. En sens opposé aux policiers. Nous nous arrêtons une nouvelle fois. Elle libère mon poignet que je ne préfère pas regarder pour savoir dans quel état il est. Je verrai un peu plus tard. Je croise son regard foudroyant – digne d’un Chef – et m’ordonne de filer, qu’on se retrouve à la Sirène. À la Sirène… À la Sirène… Une alarme ? Quelle alarme ? Je ne comprends rien à ce qu’elle raconte ! Jusqu’à ce que le nom Sirène évoque soudainement un truc dans mon esprit. Il me fallut environ vingt secondes pour comprendre de quoi elle parle.

« D’accord ! »

La Sirène est le nom du Bar qui sert de QG aux Rebelles ! Sur le coup, j’avais complètement zappé ! J’acquiesce de la tête et fais mine de m’éloigner en courant. Cependant, j’ai un côté assez curieux. Pourquoi ne m’accompagne-t-elle pas ? Ça m’intrigue tellement que je m’arrête et reviens un peu sur mes pas. Caché au coin d’une rue, je jette un coup d’œil à l’endroit où nous nous trouvions encore un peu plus tôt… sauf qu’elle a disparu. Je cligne des yeux, surpris. Puis j’hausse des épaules et repars. Go la Sirène !

Environ six à sept minutes plus tard, je parviens enfin à destination. Essoufflé, je ralentis le pas et marche jusqu’à l’entrée. Là, je m’adosse au mur et me laisse glisser pour m’asseoir sur le sol. Je n’ai jamais été très à l’aise à l’intérieur du Bar. Je reste donc souvent dehors. La douleur à mon poignet droit refait surface. Je remonte la manche de ma veste et observe une marque rouge tout autour. D’habitude, elle est plutôt grise… mais comme Chef Paulina a serré mon poignet tout à l’heure, elle a viré au rouge… J’espère qu’elle disparaîtra un jour. Tout comme celles de mon autre poignet et de mes chevilles. Fichus Parents ! Je rebaisse ma manche et porte mon regard au loin. Je n’ai pas entendu la voix de Chef Paulina dans le Bar… Alors elle n’est peut-être toujours pas arrivée…

Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 34
Date d'inscription : 29/08/2013
Localisation : Sud de la ville, BITCH
Emploi/loisirs : Régner, BITCH
Humeur : D'enfer, BITCH
Choses importantes : Chef des rebelles
Manipulation de la foudre
Nerfs fragiles
avatar
SuperMégaPunk
Paulina Jengibarova
MessageSujet: Re: Pris au Piège dans l’Épicerie...   Ven 11 Juil - 20:44


Pris au piège dans l'épicerie...
CODAGE - EXCEPTION DE LG

Elle apparut à son tour après quelques minutes. Cela semblait avoir prit des heures mais elle était là, éssouflée comme après un long sprint. Son sourire lii revint (s'il avait un jour été là) lorsqu'elle aperçut son fidèle compagnon. Celui-ci se trouvait devant l'épicerie, ce qui parut étrange à la chef incontestée des lieux, étant donné le froid qu'il faisait ici dehors. Le garçon semblait, par ailleurs, inspecter son poignet avec un rictus de dégout mais, à ce détail là, elle ne fit guère attention.

La jeune et jolie damoiselle s'était séparée de son ami pour avertir ses "partenaires" alentours. Elle avait proclamé l'arrêt général des échanges faits en son nom. Elle et ses rebelles allaient disparaître de la circulations pendant quelques jours. C'est ce qu'elle pensait avec, au fond, la peur de pas pouvoir revenir et faire la fête à cette ville et ses habitants qui, à ses yeux, lui devaient tant. Mais ce n'était qu'un fond de pensée, bien caché (même pour elle-même) et ses songes importants étaient plus simples et plus brutaux.

Son visage se remplit à nouveau de cette expression qu'elle a eu depuis la triste nouvelle que lui a annoncé Hiro tout à l'heure, dans l'épicerie. Une expression grave mêlé à une rage impossible à mesurer. Elle était en colère, très en colère contre ses misérables qui pensaient se battre au nom de la justice alors qu'ils ne faisaient que lui mettre des bâtons dans les roues. Ne savaient-ils donc pas que si Paulina était aux commandes, cette villes s'en sortirait beaucoup mieux? Elle ne comprenait pas elle même ce qu'elle ferait de si bien à Baïmak mais ce qui était certain, c'est que ce serait le mieux, le best.

" Nos affaires sont mises sous silence, maintenant. Tout ce que l'on fera devra d'abord passer par moi et mon approbation, désormais. Est-ce bien clair ? " demanda-t-elle sans préavis à l'enfant qui levait bientôt ses yeux en sa direction.

Elle ne savait même pas pour quelle sombre raison elle lui énonçait ce nouveau commandement. Hiro n'avait, à priori, aucune importance dans le business en cours. Il avait rejoint ce groupe pour la même raison que Paulina. En gros ; il est différent, mal entouré et n'a pu se trouver mieux que les amis qu'il avait aujourd'hui. À savoir, ce gang désormais relativement important, comptant une trentaine de personnes. Tous avaient des pouvoirs, tous étaient marginaux. Mais, malheureusement, tous n'étaient pas utiles. C'était plus ou moins ce que Paulina pensait du jeune garçon jusqu'à aujourd'hui. Bien qu'elle se souvienne qu'il lui avait fait part de ses visions auparavant.

Dans un coin de sa tête naquit l'idée qu'elle devrait lui confier un rôle plus important. Mais son organisation et ses actions n'étaient pas très claires à celle qui se devait de les gouvernait. Ce qui lui rendait impossible de lui donner un rôle quelconque dans tout ceci. Pour unique signe de gratitude, elle lui tapota l'épaule avec un léger sourire.

L'instant d'après, son visage se remplit de nouveau (encore encore) de colère et elle poussa la porte d'entrée du bar.

" Bon, les enfants. " dit-elle à tout le monde, car chaque client du bar s'était retournée à son arrivée.
" On arrête tout pour un moment, vos actions ne seront plus au nom de notre bande désormais. Ceci, en tout cas, jusqu'à nouvel ordre. Mais n'hésitez pas à faire chier les russes et ces sales poulets. J'en veux rôtis, c'est bien compris? "




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Pris au Piège dans l’Épicerie...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pris au Piège dans l’Épicerie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Picots, Pics toxik, Piège de roc, etc...
» 06. Rolling in the deep.
» Pris la main dans le sac ( pv Killian )
» Pris au piège [Privé]
» Pieges de roc sur 6G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En Quarantaine :: La Ville de Baïmak :: Ville-Sud :: Épicerie du coin-